Restez informés

Le constat est sans appel, les taxes flambent à Paris

18 avril 2017

LOGEMENT BILAN NOIR 14

Depuis son élection à la mairie de Paris, Anne Hidalgo a amplifié la mauvaise gestion de son prédécesseur et applique une stratégie risquée pour les finances de la Ville et le porte-monnaie des Parisiens.

Derrière l’apparente non-augmentation des taux des impôts locaux se cache une course effrénée aux recettes à travers l’augmentation bien réelle des taxes.

Dès 2015, la taxe de séjour a augmenté de 40%, et en 2016, le relèvement des droits de mutation a permis à la Ville d’encaisser 140 millions supplémentaires. En 2017, l’ensemble du dispositif des droits de voirie et de terrasses connaîtra une forte hausse impactant ainsi tous les acteurs économiques concernés. Cette même année l’exécutif municipal a décidé d’appliquer le taux maximal (60%) de la surtaxe d’habitation pour les résidences secondaires , pour une recette escomptée de 43 millions d’euros.

N’oublions pas enfin l’augmentation en 2017 de 3,7% des redevances des usagers parisiens. Au final, chaque ménage parisien se voit ponctionné en 2017 de 1200€ de plus qu’en 2014 !!

Le constat est malheureusement sans appel. L’ensemble des contribuables parisiens se voit ainsi infliger une forte montée de la fiscalité indirecte (taxes et redevances).

Au conseil de Paris de décembre 2016, le Groupe LR de Paris avait demandé un moratoire sur l’ensemble des taxes Parisiennes.