Restez informés

Et si on osait vraiment Paris ?

12 mars 2015

anniversaire Anne HIdalgo

Il y a un an, Anne Hidalgo était élue Maire de Paris, après une longue campagne de promesses très ambitieuses : stabilité des impôts, lutte contre la pollution, déontologie exemplaire, évolution de la réglementation sur l’ouverture des commerces le dimanche, … Au terme de la première des six années du mandat d’Anne Hidalgo, que reste-t-il de ces promesses ? Il suffit de reprendre quelques uns des grands engagements de la Maire pour se convaincre que l’année écoulée a été pauvre en réalisations concrètes :

  • Sur les impôts, en dépit de ses engagements, la Maire de Paris a relevé le niveau des taxes, redevances, et autres tarifs des services publics municipaux, tandis que sur la gestion municipale, elle a finalement dû admettre après les élections l’existence d’un découvert de 400 millions d’euros, que nous avions pourtant dénoncé durant la campagne.
  • Sur l’ouverture des commerces le dimanche, alors qu’elle se disait prête à une évolution, la Maire de Paris a finalement refusé la moindre évolution du périmètre des zones touristiques, qui permettent aux magasins qui le souhaitent d’ouvrir le dimanche.
  • Sur la lutte contre la pollution, il aura fallu un an à la Maire de Paris pour que la « priorité absolue » de sa campagne fasse l’objet d’un plan d’action concret qui reprend à la lettre les demandes du groupe UMP, contre lesquelles la majorité socialiste a pourtant voté à plusieurs reprises.
  • Sur les travaux d’aménagement, le grand projet urbanistique d’Anne Hidalgo, la Tour Triangle, a été rejeté par le Conseil de Paris, qui a considéré qu’il était mal conçu et inadapté aux enjeux de la capitale.
  • Sur la déontologie, la nouvelle équipe avait promis l’exemplarité, et pourtant, dès les premiers mois de son mandat, la presse a révélé l’existence d’un vaste système de recasage des amis et anciens élus.

Finalement, le bilan de cette première année s’apparente à une longue liste de mensonges teinté de beaucoup de cynisme. Et puisqu’il vaut mieux rire que pleurer, avec les élus du groupe UMP nous avons fait appel au dessinateur de presse Ménégol pour qu’il porte sa vision et son crayon sur cet anniversaire.

Bien sûr, tout n’est pas à rejeter dans ce bilan. On peut par exemple se réjouir que la Maire de Paris ait changé d’avis sur la proposition du groupe UMP de créer une ZAPA (zone d’action prioritaire pour la qualité de l’air) afin de réduire la pollution atmosphérique, laquelle réduit de 6 mois l’espérance de vie de chaque Parisien. Nous continuerons pour notre part à incarner une opposition constructive, comme nous l’avons fait avec notre contre-budget, notre proposition de délibération visant la création d’une police municipale, ou encore notre demande de référendum sur l’ouverture des commerces le dimanche : c’est notre devoir vis-à-vis des Parisiens.

Les autres dessins de Menegol

  • Hausse des tarifs du stationnement

stationnement

  • Pollution

Pollution

 

  • Ouverture des commerces le dimanche

travail du dimanche

  • Tour Triangle

Tour Triangle

Document à télécharger