Restez informés

Résultats de la consultation publique sur les rythmes scolaires

30 mai 2014

© Sophie Robichon / Mairie de Paris

En 2013, la Mairie de Paris a décidé d’appliquer de façon anticipée la réforme des rythmes scolaires, modifiant ainsi l’organisation du temps scolaire dans les écoles parisiennes.

Résultats :

  • une rentrée qui ne s’est pas passée dans de bonnes conditions
  • une concertation escamotée
  • de nombreux mouvements de contestation pour les parents, les enseignants et les personnels éducatifs
  • un intérêt pour les enfants qui demeure très relatif, notamment en termes de fatigue et de qualité des activités proposées

A la suite des assouplissements proposés par le décret de Benoît Hamon, nous avons souhaité consulter les Parisiens sur les améliorations que nous pourrions apporter aux rythmes scolaires de nos enfants.

Nous avons rencontré les principaux acteurs de la réforme et une consultation publique a été lancé pour vous soumettre quatre propositions d’aménagement :

  1. le regroupement des activités périscolaires sur un après-midi ;
  2. l’allègement des semaines des enfants en raccourcissant leur journée ;
  3. la mise en place d’un accueil matinal en raccourcissant les journées ;
  4. la mise en place d’un accueil matinal avec des journées classiques.

Vous avez été près d’un millier à vous exprimer et nous vous en remercions. Tous les acteurs de la réforme ont pris part au vote et la première proposition est arrivée largement en tête avec 45 % des suffrages.

Sans titre-1

C’est également la voie que semble choisir un grand nombre de communes françaises qui doivent aujourd’hui mettre en place la réforme.

Vous avez également été nombreux à déplorer qu’en l’état actuel, à Paris, les deux créneaux d’une heure et demi les après-midi du mardi et du vendredi ne permettent pas des activités de qualité et, par-dessus tout, fragmentent la semaine des enfants.

Nous allons désormais porter votre voix au Conseil de Paris les 16 et 17 juin prochains. Nous demanderons à la Maire de Paris d’expérimenter cet aménagement du temps scolaire à compter de la rentrée 2014, et de saisir les Conseils d’écoles de cette opportunité, pour que deux écoles volontaires dans chaque arrondissement mettent en place cet après-midi par semaine d’activités périscolaires