Restez informés

Se garer à Paris coûtera bientôt 2 fois plus cher !

17 janvier 2017

Aujourd’hui, le non-paiement du stationnement est sanctionné par une amende de 17 € dressé par l’un des 1.600 agents de surveillance de Paris (ASP) de la Préfecture de Police. Les lois MAPTAM et NOTRe disposent que l’amende sera remplacée par un forfait de post stationnement au 1er janvier 2018. Le montant de ce forfait est fixé par la commune, sans excéder le coût de la durée maximale de stationnement. Jusqu’à présent la durée maximale de stationnement était de 2 heures, soit 8€ en zone centrale et 4,80 € en zone périphérique.

Pour que le forfait soit dissuasif, l’exécutif municipal propose à ce Conseil d’augmenter la durée maximale de stationnement à 6 heures en introduisant en plus une tarification progressive.

 

Screen Shot 2017-01-17 at 16.21.57

 

L’exécutif assurait il y a quelques semaines encore qu’il n’y aurait pas d’augmentation de la tarification du stationnement à la faveur de sa dépénalisation. Force est de constater qu’il s’agissait d’un énième mensonge : stationner 6 heures coûtera 50 € contre 24€ aujourd’hui.

Encore une fois, la politique de stationnement manque de stratégie cohérente. L’idée de réserver le stationnement de surface à la courte durée peut être justifiée si la capitale dispose suffisamment de places en sous-sol. Or, un véritable moratoire est appliqué sur la construction de parking, sans compter les augmentations de tarif régulières. La Ville de Paris ne fait par ailleurs aucun effort pour ouvrir les parkings privés (bailleurs, entreprises, centres commerciaux, etc) aux startups permettant de mutualiser les places de stationnement.

Le Conseil de Paris a d’ores et déjà adopté les délibérations préalables à la mise en place du forfait de post-stationnement. Désormais, les automobilistes devront entrer leur plaque d’immatriculation à l’horodateur au moment du paiement. Ceux qui paient le stationnement par smartphone ont au préalable renseigné leur immatriculation.

Les agents chargés de veiller au respect du stationnement saisissent sur leur PDA la plaque d’immatriculation et le système leur indique si le paiement a été fait. Dans le cas contraire, le forfait est automatiquement calculé, en tenant éventuellement compte du montant déjà acquitté dans les six heures précédant le contrôle. Un nouveau forfait peut être dressé pour un même véhicule à l’expiration de la durée maximale de stationnement, toutes les six heures.

C’est le centre national de traitement automatisé des amendes à Rennes qui expédiera l’avis de paiement au domicile de l’automobiliste. Le propriétaire du véhicule aura alors 3 mois pour régler la somme. Si le forfait de post-stationnement est acquitté sous 72 heures, une réduction de 30 % de son montant sera appliquée (35€ en zone centrale, 24,50 € en zone périphérique).