Restez informés

Voies sur berges : le rapport qui contredit les chiffres de la Ville

19 octobre 2016

À l’annonce de la fermeture des voies sur berges rive droite par Anne Hidalgo, nous avions dénoncé une manipulation grossière de l’écologie par la Maire de Paris. Aujourd’hui, un rapport de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) de la région Île-de-France prouve, contrairement aux chiffres avancés par la Ville de Paris que la situation sur les quais hauts, sur le boulevard périphérique et sur d’autres axes de la ville s’est détériorés.

À titre d’exemple,  il faut aujourd’hui 3 minutes 30 de plus pour parcourir les 2,6 kilomètres entre les Tuileries et Châtelet le matin, et 9 minutes de plus le soir, ce qui représente une augmentation du temps de transport de 60% le matin et de 135% le soir par rapport à la même période en 2015.

Il faut désormais près de 16 minutes pour parcourir ces 2,6 kilomètres le matin, contre 7 minutes en 2015 et 8 minutes 30 en 2014.

Le rapport met également en cause la méthode utilisée par la Ville de Paris pour parvenir à ses propres chiffres. La Ville de Paris a en effet basé son étude d’impact sur un périmètre très restreint choisi a priori alors que la zone d’influence n’était pas connue.

Retrouvez la totalité du rapport de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) de la région Île-de-France ici.