Restez informés

Fermeture de la voie sur berges : Madame la Maire, sortez du déni et du mensonge

17 novembre 2016

Le second rapport du comité régional d’évaluation des impacts de la fermeture des voies sur berges dénonce l’explosion des embouteillages à Paris, mais aussi sur l’ensemble de l’agglomération parisienne.

Pourtant, la semaine dernière, la Maire de Paris et le Préfet de Police clamaient encore devant le Conseil de Paris que la circulation restait comparable à l’an dernier voire qu’elle baissait ! Les chiffres réels de trafic révélés dans ce rapport régional viennent contredire ces propos qu’on ne peut dès lors que qualifier de mensongers. La réalité est pourtant bien visible à Paris, au pied même de l’Hôtel de Ville.

Madame Hidalgo, il vous suffit de regarder par la fenêtre de votre bureau pour constater l’embouteillage désormais permanent des quais hauts.

Davantage d’embouteillages, c’est fatalement davantage de pollution.

Loin d’améliorer la qualité de l’air à Paris, la fermeture des voies sur berges semble donc produire l’exact inverse. C’est d’ailleurs ce que démontrait le rapport défavorable d’enquête publique, balayé d’un revers de main par la Maire de Paris. Les premières mesures montraient dès septembre une hausse importante de la pollution sur les quais hauts.

Après les révélations concernant la falsification des chiffres sur l’impact de bruit, ces nouvelles informations trahissent la désinformation continue de la Maire face à un projet décidément bien fragile. Acculée par ces données, elle doit désormais faire toute la transparence en rendant publiques l’ensemble des méthodes et mesures réalisées depuis la fermeture, ce qu’elle refuse à ce jour.

Le Préfet de Police doit maintenant prendre ses responsabilités en activant la clause de réversibilité des aménagements.

Contact Presse
Justine Ducharne / Marianne Ferrand
01.42.76.88.18