Restez informés

Fermeture des voies sur berges : Anne Hidalgo désavouée par la commission d’enquête publique

22 août 2016

Au mépris des règles démocratiques les plus élémentaires, la Maire de Paris publie ce jour un communiqué déroulant ses arguments contre le rapport de la commission d’enquête publique, alors même qu’elle ne l’a pas diffusé aux élus siégeant au Conseil de Paris. Elle en a pourtant connaissance depuis le 9 août.

Sur le fond, les commissaires enquêteurs ont repris de nombreux arguments que les élus du groupe les Républicains avaient mis en avant. C’est notamment le cas en ce qui concerne le périmètre de l’enquête public, l’impact négatif sur l’économie ou l’impact positif non avéré sur la pollution de l’air.

Concernant ce dernier point, les élus les Républicains dénoncent la mauvaise foi de la maire de Paris, pour qui ce projet aurait un rôle majeur dans la lutte contre le changement climatique à Paris. Ils rappellent qu’Anne Hidalgo s’est opposée à plusieurs reprises à leur demande de mesures de la qualité de l’air sur les voies concernées avant et après fermeture, pour obtenir des résultats précis.

Ils déplorent que la Maire de Paris ait rejeté sans même l’étudier le projet alternatif qu’ils avaient proposé, qui favorisait une fermeture progressive des voies sur berges ou des quais hauts, respectueuse des Parisiens, des Franciliens et de leur santé.

Madame Hidalgo, on a rarement raison tout seul contre tout le monde.Rendez public ce rapport dont vous disposez afin que chacun se fasse sa propre idée, abandonnez ce projet mal calibré et engagez enfin une vraie concertation sur le devenir des voies sur berges.

Contact Presse
Justine Ducharne / Marianne Ferrand
01.42.76.88.18