Restez informés

Fermeture des voies sur berges rive droite : un moratoire s’impose

21 mars 2016

Comme le révèle Le Parisien de ce jour, les quais hauts rive droite feront l’objet dès le mois prochain et jusqu’en septembre 2017 de travaux de pose de canalisation entrainant la fermeture d’une, voire de deux voies de circulation. Pourtant des études de la ville démontrent que les reports de trafic suite à la fermeture des quais se feraient très majoritairement sur les quais hauts qui seront donc, nous l’apprenons, en partie fermés. Comment la Mairie de Paris peut-elle maintenir son projet sans craindre une paralysie du cœur de Paris ?

Projet alternatif à l’appui, les élus Les Républicains au Conseil de Paris s’étaient déclarés favorables à une fermeture progressive des quais rive droite. Cette progressivité est indispensable pour construire les moyens de transport alternatifs pour les Franciliens qui empruntent quotidiennement les voies sur berges. Malheureusement, sans même vouloir débattre, l’exécutif municipal a rejeté cette proposition, en dépit de l’intérêt manifeste des Parisiens.

Après l’annonce des nouveaux travaux programmés par Climespace, la mairie de Paris doit faire preuve de pragmatisme. Elle ne peut prendre le risque d’augmenter encore la pollution et les nuisances sonores subies par les Parisiens en augmentant la saturation du centre de Paris. L’executif de Paris doit également prendre en compte des impératifs de sécurité nouveaux, la survenance possible d’attentats multi-sites nécessitant l’arrivée rapide des secours.

Le 1er et le 4eme arrondissements sont déjà actuellement parsemés par de nombreux grands chantiers : les théâtres de la Ville et du Chatelet, la grande Poste du Louvre, les Halles, la Samaritaine, le Louvre des Antiquaires, l’immeuble Morland. Ne pas prendre en compte ces éléments serait une preuve d’aveuglement de l’exécutif municipal et une prise de risque pour les Parisiens. C’est la raison pour laquelle les élus Républicains au Conseil de paris demandent qu’un moratoire de deux ans soit adopté le temps de terminer l’ensemble de ces travaux, d’améliorer le projet en répondant aux questions sans réponses aujourd’hui et de réaliser la pédagogie nécessaire auprès des automobilistes.