Restez informés

La taxe de séjour nest pas une variable d’ajustement

16 juillet 2014

A Paris, cette taxe ne semble en effet destinée qu’à remplir les caisses de la ville, vidées par la mauvaise gestion de la nouvelle Maire, qui vient de reconnaître moins de 100 jours après son élection l’existence d’un « découvert » de 400 millions d’euros (http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/07/07/25002-20140707ARTFIG00247-l-ump-accuse-hidalgo-d-avoir-camoufle-un-trou-de-400-millions-dans-le-budget-parisien.php).

Après avoir passé toute la campagne municipale à promettre qu’elle n’augmenterait pas les impôts, Mme Hidalgo redouble aujourd’hui d’imagination pour prélever les Parisiens par des voies détournées : majoration de la taxe de séjour, augmentation du coût du stationnement… bref, tout ce qui ne s’appelle pas officiellement « impôt » mais dont l’effet est strictement identique pour le portefeuille des Parisiens.

Il est essentiel de préserver l’attractivité internationale de notre capitale, et de défendre le secteur touristique et hôtelier, qui constitue l’une des principales sources d’emploi de l’Île de France et n’a même pas été consulté.

Contact presse :
Jonas Bayard
01 42 76 53 27