Restez informés

Le « prédateur sexuel » travaillait pour la Mairie : Madame la Maire, des explications !

16 avril 2015

Nathalie Kosciusko-Morizet et l’ensemble des élus du groupe UMP au Conseil de Paris ont pris connaissance avec consternation et amertume des informations du Parisien selon lesquelles l’auteur présumé d’agressions sexuelles sur mineur, arrêté vendredi dernier, à Paris, aurait bien travaillé pour la Ville en 2015, dans plusieurs écoles, y compris le jour-même de son interpellation.

Mardi dernier lors des séances de question d’actualité au Conseil de Paris, Jean-Pierre Lecoq, Maire du VIème arrondissement avait pourtant interpellé la Maire de Paris afin de savoir si oui, ou non, ce « prédateur sexuel », tel qu’il a été surnommé par la presse, avait récemment officié pour la Ville. Anne Hidalgo et ses adjoints avaient alors refusé de communiquer ces éléments.

Des milliers d’animateurs travaillent quotidiennement avec discernement et professionnalisme auprès des petits Parisiens. Par des insuffisances dans son système de recrutement, la ville risque aujourd’hui de jeter un doute intolérable sur la probité de ces personnels.

Comment la Mairie de Paris a-t-elle pu faire appel à une personne qui avait été visée par une plainte pour agression sexuelle sur mineur ?

Madame le Maire, il est temps de faire preuve de transparence sur ce sujet. Vous n’avez pas voulu répondre aux élus parisiens mardi dernier. Vous devez maintenant répondre aux familles.