Restez informés

Lutte contre la pollution : brasser de l’air n’est pas suffisant

9 mai 2014

Pour autant, actons que la mairie de Paris s’exprime sur ce sujet dès le début de ce nouveau mandat. Ne pas le faire eut été révoltant au moment où les Parisiens attendent des mesures concrètes pour mieux respirer.

Certaines de ces mesures (http://www.leparisien.fr/espace-premium/oise-60/pollution-a-paris-enfin-des-mesures-09-05-2014-3826367.php) sonnent comme un aveu de mensonge, comme l’annonce d’une réduction de la place du diesel : après avoir nié durant toute la campagne la réalité des chiffres officiels sur l’augmentation de la place du diesel, Mme Hidalgo reconnaît donc la surdiéselisation de la flotte municipale et, par la même, l’atteinte portée à la santé des Parisiens pendant les deux mandats précédents. Où est la logique, quand les propres adjoints de Mme Hidalgo, tel M. Bargeton, sont ceux qui en février 2013 votaient au STIF en faveur de l’acquisition de 286 bus diesel ?

Quant à la circulation alternée, elle n’aura d’efficacité réelle que si elle permet aux Parisiens et aux franciliens de s’y préparer, et si elle se donne pour perspective d’évoluer vers plus de sélectivité entre véhicules polluants et véhicules plus propres.

La seule mesure efficace à nos yeux pour réduire la pollution est la mise en place de la ZAPA, qui permet d’interdire l’accès de la capitale aux véhicules les plus polluants. On apprend avec étonnement que Mme Hidalgo souhaite désormais vaguement sa mise en oeuvre : malheureusement l’équipe municipale a tellement changé d’avis sur le sujet qu’il est permis d’être sceptique : n’était-ce pas Bertrand Delanoë lui-même qui en avait demandé l’application 2012, sans donner suite ? Quand Nathalie Kosciusko-Morizet a plaidé pour l’introduction urgente de cette mesure déjà mise en place dans de nombreuses capitales européennes, n’est-ce pas Anne Hidalgo qui souhaitait alors « zapper » cette proposition ? Sur ce point, nous serons constructifs si, en effet, on passe enfin à l’acte.

Brasser de l’air n’est pas suffisant pour réduire la pollution. Nous sommes trop préoccupés de la santé des Parisiens pour nous contenter d’annonces qui contredisent les actes et les discours passés. Nous sommes sceptiques, vigilants, mais nous serons aussi combatifs et en soutien de toutes les mesures efficaces qui pourront être mises en place. Notamment, nous demandons à la Maire de Paris l’application la plus rapide de la ZAPA et des solutions dès cet été pour faire face à l’afflux des quelque 2000 cars de tourisme polluants qui sillonnent quotidiennement la capitale.

Les Parisiens n’attendent plus de promesses, mais des actes concrets.

Nathalie Kosciusko-Morizet et Yann Wehrling (UMP-UDI-MoDem)

Contact presse :
Jonas Bayard
01 42 76 53 27