Restez informés

Orientations budgétaires : la Maire de Paris au bord du précipice

22 novembre 2017

Le constat est sans appel : la Ville de Paris est au bord du dépôt de bilan. Sans la ponction de 220 millions d’euros sur la trésorerie des bailleurs sociaux, sans le dynamisme exceptionnel du marché immobilier, qui rapporte en 2017 à la Ville 300 M€ en plus que la moyenne de ces 15 dernières années, la Maire de Paris serait incapable d’équilibrer son budget.

Trois ans après le début de son mandat, Anne Hidalgo aurait dû présenter ce matin un débat de réorientation budgétaire : afin de tirer les leçons des ratés des trois premières années et de proposer, pour les trois années qui viennent, de corriger le tir.

Depuis 2014, les recettes fiscales ont augmenté de 750 M€ chaque année. Anne Hidalgo joue sur les mots, les Parisiens se rendent compte que vivre à Paris coûte de plus en plus cher, à mesure de l’augmentation des tarifs municipaux. Pourtant, la dette, c’est à dire les impôts de demain, continue d’exploser. En 3 ans seulement, l’endettement a progressé de 50 % et aura doublé d’ici la fin du mandat.

Gouverner, c’est choisir. La Maire de Paris préfère la chasse aux nouvelles recettes plutôt que l’indispensable réduction du train de vie de la Ville. La masse salariale est hors de contrôle, pesant le quart des dépenses de fonctionnement. L’absentéisme, 10 % des effectifs, coûte chaque année l’équivalent de 15 000 places en crèche. La politique du logement mobilise d’importantes ressources, 180 M€, sans produire de logements supplémentaires. Les dépenses de communication s’envolent pour atteindre 30 M€. La Maire de Paris dispose désormais de 417 communicants, 41 de plus qu’en 2013. Les subventions aux associations demeurent à un niveau trop élevé, de 300 M€.

Il est urgent de rétablir une gestion saine de la Ville de Paris. Au lieu de se défausser sur le Gouvernement, la Maire de Paris doit profiter des ressources exceptionnelles de 2017 et 2018 pour investir dans les services publics municipaux et répondre, enfin, aux attentes des Parisiens.

 

Contact Presse :
Justine Ducharne
06.81.16.17.34