Restez informés

Ouverture des commerces le dimanche : Assez d’idéologie, place au pragmatisme !

14 décembre 2014

Communiqué de presse de Jean-Baptiste de Froment, Conseiller de Paris, Rapporteur de la MIE sur l’ouverture des commerces le dimanche

Dans une interview au JDD, Bernard Gaudillère, President de la MIE sur le travail dominical affirme tout et son contraire pour motiver le refus de la gauche parisienne de toute évolution sur l’ouverture des commerces le dimanche.

Finies les déclarations tragicomiques de la campagne sur le surcoût de nettoyage qu’engendrerait l’ouverture du quartier Haussmann. Il a été démontré depuis qu’il serait à peine de 50 000 euros par an. Désormais, la gauche se raccroche à l’idée que 25 % des commerces seraient déjà ouverts le dimanche à Paris, laissant entendre que cela serait bien suffisant. Les 75 % restants n’ont qu’à se rassurer en lisant Bernard Gaudillère, « le lien entre croissance économique et ouverture dominicale est très contesté ». C’est bien connu, si les entreprises demandent à pouvoir ouvrir, c’est parce qu’elle souhaitent perdre de l’argent !

Alors que 60 % des Français considèrent ce matin dans Le Parisien l’ouverture dominicale comme « une bonne mesure », Anne Hidalgo continue de s’y opposer pour des raisons strictement politiciennes : il s’agit de sauver ce qu’il reste de son accord avec les écologistes et les communistes. Il est malheureusement plus confortable pour elle de sacrifier des milliers d’emplois plutôt que sa majorité.

Madame Hidalgo, d’après Le Parisien de ce matin, 55 % des Français vous jugent « opportuniste ». Il n’est pas trop tard pour en apporter encore la démonstration dans cette affaire : vous pouvez à nouveau changer d’avis, dans l’intérêt de Paris et des Parisiens.