Restez informés

Primes illégales au Théâtre de la Ville : Le groupe UMPPA demande des comptes

24 septembre 2013

Alors que l’on évoque une nouvelle réforme des retraites et que les avis d’imposition arrivent dans les boîtes aux lettres, les Parisiens seront surpris d’apprendre que leurs impôts servent à distribuer généreusement et dans une totale opacité des « retraites chapeaux » hors normes.

Au total, ce sont donc quelque 173 000 euros qui auraient été perçus par l’ancien directeur de l’établissement, dont 75 000 euros attribués irrégulièrement par Bertrand Delanoë lui-même. Les magistrats de la Chambre régionale des comptes n’hésitent d’ailleurs pas à écrire que « la gouvernance du Théâtre de la Ville n’est pas celle d’une grande institution culturelle ».

Les révélations du Figaro démontrent, une nouvelle fois, que le Maire de Paris et sa majorité sont en totale contradiction avec leur discours moralisateur permanent.

Dans ces conditions, Jean-François Legaret, président du groupe UMPPA, maire du Ier arrondissement, Philippe Goujon, député-maire du XVème arrondissement, président de la Fédération UMP de Paris et Vincent Roger, Conseiller de Paris du IVème arrondissement, dénoncent une absence totale d’information.

Par conséquent, le groupe UMP au Conseil de Paris pose solennellement à Bertrand Delanoë et Anne Hidalgo les questions suivantes :

1) Existe-t-il des rapports analogues à celui présenté par le Figaro ?

2) Comment justifient-ils ces primes irrégulières attribuées ?

3) Quelle est la position d’Anne Hidalgo, ancienne inspectrice du travail à la retraite ?

A l’heure du bilan, il est temps de faire la lumière sur le système Delanoë/Hidalgo, discrétionnaire, opaque et incontrôlé.

Consulter le communiqué de presse au format PDF

Contacts Presse

Corine de BERNARDI

06 09 38 68 53

Virginie de ROMAND

01 42 76 50 54