Restez informés

Réaction du Groupe UMP à la suite de la perspective négative donnée par l’agence Fitch Ratings à la note de la Ville de Paris

22 juillet 2014

L’agence Fitch n’est d’ailleurs pas la seule à s’inquiéter de la situation des finances de la ville de Paris, puisque Standard&Poor’s avait déjà abaissé de « aaa » à « aa+ » la qualité de crédit indicative de la ville de Paris le 18 avril dernier.

Lors du dernier Conseil de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet et les élus du groupe UMP, qui avaient proposé de réaliser un milliard d’euros d’économies sur la mandature lors de la dernière campagne municipale, ont dénoncé le peu d’économies prévues par Mme Hidalgo : au rythme actuel décidé par la Maire de Paris (37 millions d’euros par an), il faudrait en effet plus de 80 ans pour que la dette de la ville de Paris, actuellement de 4 milliards d’euros, soit ramenée à son niveau de 2001 (1 milliard d’euros) !

Alors que l’exécutif vient de reconnaître l’existence d’un « découvert » de 400 millions d’euros et multiplie les projets d’augmentations de taxes, le Groupe UMP réaffirme qu’il fera preuve d’une grande vigilance à l’occasion de la session budgétaire. La Maire de Paris porte la responsabilité de 13 années de mauvaise gestion durant lesquelles elle était première adjointe. Elle a constamment nié le problème pendant la campagne, allant jusqu’à contester les chiffres alarmants produits par ses propres services. Elle est aujourd’hui comptable de la dégradation de la situation financière de la Ville. Pour que les Parisiens n’en subissent pas plus les conséquences, Il est urgent qu’elle prenne la mesure de situation.

Contact presse :
Jonas Bayard
01 42 76 53 27