Restez informés

Tel-Aviv sur Seine : une polémique nauséabonde

24 août 2015

Nathalie Kosciusko-Morizet, Philippe Goujon, Claude Goasguen, Pierre-Yves Bournazel, Jean-Didier Berthault et l’ensemble des élus du groupe les Républicains au conseil de Paris s’indignent de la polémique aux relents parfois antisémites qui fait rage sur les réseaux sociaux et entre élus de la majorité municipale depuis deux jours au sujet de l’opération culturelle « Tel-Aviv sur Seine ».

Cette polémique est la suite d’une ambiguïté jamais tranchée au sein de la majorité municipale. Les affrontement récurrents entre les composantes de la gauche lors des conseils de Paris au sujet du proche orient en témoignent. L’opération « Tel-Aviv sur Seine » sert ici de révélateur médiatique à une controverse ancienne et malsaine interne à la majorité. Une controverse sur laquelle Madame Hidalgo applique à plein une vieille maxime « on ne sort de l’ambiguïté qu’à son détriment ».

Prise au piège de ses propres hypocrisies, elle brode sur le thème et prétend aujourd’hui détacher la ville de Tel-Aviv de l’Etat d’Israel, dans une sorte d’extraterritorialité bien peu crédible. Quand la mauvaise foi des uns répond aux propos bellicistes des autres, on frise l’absurde.

Pour sa part, le groupe les Républicains au conseil de Paris appelle chacun à retrouver la raison. Nathalie Kosciusko-Morizet, Philippe Goujon, Claude Goasguen, Pierre-Yves Bournazel et Jean-Dider Berthault souhaitent la tenue de cette manifestation dans le calme. Et ils demandent à Mme Hidalgo de clarifier ses positions sur le conflit au proche orient.