Restez informés

Voies sur berges rive droite : La gauche refuse le débat

27 mai 2015

Alors que Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Legaret et l’ensemble des élus du Groupe UMP au Conseil de Paris ont présenté la semaine dernière un projet d’aménagement alternatif et ambitieux des voies sur berges rive droite afin d’ouvrir le débat, la Maire de Paris a aujourd’hui décidé de le clore.

Pourtant cette idée avait déjà rassemblé sur les bancs du Conseil de Paris à l’instar de Yann Wehrling et des élus du Groupe UDI – MoDem qui y étaient favorables.

Sans même chercher à soumettre à la consultation des Parisiennes et des Parisiens la possibilité d’envisager une fermeture progressive, alternée et réfléchie des quais hauts et des quais bas, la Maire de Paris et sa majorité se sont murés dans une pensée étroite et obtuse de la ville de demain.

Ce sera donc à l’occasion d’une consultation, improvisée, d’un mois durant l’été que l’avenir des berges sera tranché, avec pour seul débat la question de la fermeture des voies « après la place du Châtelet » ou « avant et après la place du Châtelet ». Constat effarant d’un manque de vision.

A l’heure des appels à projets « Réinventer Paris », Anne Hidalgo envoie un signal très négatif aux architectes et aux urbanistes qui auraient été désireux de penser et de créer sur la durée, pour tous les Parisiens et les Métropolitains, des aménagements pérennes en toute saison.

Sous couvert de lutte contre la pollution, la Maire de Paris ne fait en réalité que la déplacer sur le périphérique. Mais qu’importe finalement puisque son objectif réel est désormais clair : ce n’est pas l’ambition pour Paris mais bien la communication.

Documents à télécharger