Restez informés

Intervention de Thierry Hodent sur la MIE interculturalité – Mai 2017

11 mai 2017

Budget

Madame la Maire,

Mes Chers Collègues,

 

  • Après avoir passé tant d’heures à échanger, après avoir défini tant de préconisations, quelle suite prendra vraiment cette MIE interculturalité ? 

 

* Beaucoup d’échanges, peu d’idées neuves et surtout toujours pas d’actes qui participeraient à la mise en valeur de la culture à Paris. Globalement, que proposez-vous à part du papier et du blabla ? Charte, comité de pilotage, étude de faisabilité, « recherche d’un équilibre » dans le soutien de la ville. Bref c’était une réflexion pour entamer une autre réflexion donc une perte de temps.

L’imposition de problématiques est la meilleure amie du principe de culture majoritaire, ce qui contrevient à l’idée même d’interculturalité qui alors perd tout son sens quand on l’impose.

Valorisons l’échange et la force des mélanges plutôt que de culpabiliser nos principes culturels, et d’enlever à Paris et donc aux parisiens le droit de vivre et partager leur propre culture.

Si votre projet avait été réellement pertinent, vous auriez réussi, entre vous d’abord, à vous mettre d’accord. Pourtant ce n’est pas le cas.

 

*Les conclusions ne font pas consensus sans doute parce que vous refusez l’échange d’idées entre décideurs publics. Etonnant pour des gens qui militent pour un monde où les cultures s’entendent, se répondent et s’acceptent.

C’est ce qui arrive quand on choisit de privilégier la bien-pensance à l’action concertée

 

Exemples 

  • Préconisation 16 : « valoriser les actions interculturelles dans le cadre de l’appel à projet « kiosques parisiens »
  • Préconisation 32 : « Promouvoir la « convergence didactique des langues » comme une méthode d’apprentissage mais aussi de lutte contre les inégalités.

Avec de tels projets, il est clair que Paris va devenir une ville où les cultures intéragissent ensemble !