Restez informés

Intervention d’Agnès Evren sur la sécurisation du jardin Blanc (15e) – Septembre 2015

1 octobre 2015

Mes chers collègues,

Entre les rodéos des deux-roues motorisés, les attroupements tumultueux, les trafics divers et les dégradations, le jardin Blanc est devenu un véritable calvaire pour les habitants du quartier Citroën-Boucicaut.

Doit-on agir maintenant, ou faut-il attendre un drame, qu’un enfant ou un adolescent soit percuté par une moto pour enfin prendre les mesures qui s’imposent et sécuriser ce jardin, qui est un véritable no man’s land ?

J’ajoute que le départ récent du manège qui a subi de multiples dégradations, pour finalement être incendié, est l’illustration éclatante de l’échec de toutes les actions qui ont été mises en œuvre pour régler cette situation à risque.

Avec Philippe GOUJON, nous vous avions pourtant alerté quant à l’installation d’un tel équipement sur une parcelle non sécurisée du parc André-Citroën. Mais comme d’habitude, la Ville de Paris est restée sourde à toutes nos alertes. On nous a même reprochés de ne pas aimer les enfants. Or aujourd’hui vous êtes rattrapés par la triste réalité, et le « squelette » de ce manège fait peine à voir.

Il est donc urgent de prendre les mesures qui s’imposent. Avec le conseil de quartier Citroën-Boucicaut, et son Président Alphée Roche-Noel, les commerçants, les employés des sociétés riveraines, et le député de la circonscription, Jean-François LAMOUR, nous demandons trois choses.

D’abord, une étude visant à installer un dispositif permettant la fermeture du jardin Blanc au-delà d’un horaire à déterminer ou des chicanes destinées à prévenir la circulation des deux-roues motorisés.

Deuxièmement, des effectifs en nombre suffisant pour surveiller ce jardin et verbaliser des auteurs d’infraction
Enfin, ce qui me semble l’évidence, une étroite coopération avec le Préfet de police, la justice et les organismes de prévention en vue de proposer la réponse la plus efficace et urgente possible.