Restez informés

Intervention de Brigitte Kuster sur la prolongation du tramway T3 de la porte d’Asnières à la porte Maillot – Décembre 2015

21 décembre 2015

Monsieur le Maire,

Si, bien sûr, ici dans cet hémicycle, tout le monde se réjouit du prolongement du tramway, il est en effet intéressant d’en tirer les conséquences avant que le prolongement prévu de la porte d’Asnières à la porte Maillot n’ait lieu en 2020 et la concertation publique.

J’aimerais attirer votre attention sur plusieurs points qui, à mon avis, méritent réflexion – je l’espère, votre écoute – car il y a des dysfonctionnements constatés qui ont été d’ailleurs appelés à votre attention et qui, pour l’instant, sont restés malheureusement sans réponse. Des dysfonctionnements qui sont particulièrement gênants, inquiétants, voire mettant en cause la sécurité des piétons aux abords des chantiers du fameux tramway T3 jusqu’à la porte d’Asnières.

D’abord, un petit problème de communication. Il y a malheureusement apparemment des vacances de postes de chargés de communication à la mission tramway, qui ont entraîné des difficultés – par définition – d’information des usagers lesquels, systématiquement, se tournent vers la mairie d’arrondissement pour obtenir des informations que nous n’avons pas en temps réel. C’est une première difficulté.

Mais, au-delà de ces vacances de postes dont on a signalé l’existence, il nous paraît important systématiquement que la mairie d’arrondissement et l’adjoint en charge de ces thématiques soient informés en temps réel des retards et, surtout, quand nous faisons des demandes d’information aux riverains, que celles-ci aient lieu. Qu’elles aient lieu également parce que, apparemment, le périmètre de compétence de la mission tramway nous paraît pour nous trop étroit.

Il reste très limité au tracé du tramway, et non pas, par exemple, sur les rues adjacentes. Or, vous le savez, des plans de circulation sont modifiés, des rues mises en sens unique etce sont parfois des quartiers entiers qui sont concernés par l’arrivée de ce tramway. Nous souhaiterions donc que la mission tramway soit beaucoup plus associée, avec la direction de la voirie, sur les conséquences qui sont prises au fur et à mesure des modifications de sens de circulation, entre autres.

Ceci implique – j’espère, Monsieur NAJDOVSKI, que vous m’écoutez – une prise en compte très importante à avoir de toute la thrombose en matière de circulation automobile, particulièrement aux abords de la porte de Clichy qui cumule, j’allais dire, c’est le centre du réacteur, les travaux de la ligne 14 et les travaux du tribunal de grande instance et du futur centre de la police judiciaire.

La porte de Clichy était déjà saturée. Elle l’est d’autant plus. Là où les choses se compliquent vraiment, c’est à la porte d’Asnières.

La porte d’Asnières est devenue un endroit duquel, une fois que vous y êtes entré, il est très difficile de sortir. Cela a beaucoup de charme, mais c’est un problème pour les riverains, pour la sécurité des piétons, puisque les plots qui ont été installés au niveau des traversées piétonnes n’empêchent pas les deux-roues qui, parce que les gens sont ainsi, prennent les trottoirs, coupent et mettent en danger les piétons. Je vous signale qu’il y a une école maternelle, une crèche et le collège Boris-Vian.

Nous sommes donc là en grand risque. Il est absolument important, et j’appelle la Préfecture de police à écouter nos attentes sur une mise en sécurité aux abords de la porte d’Asnières pour les piétons, mais aussi pour la circulation. La porte d’Asnières est l’aboutissement du boulevard Malesherbes, lui-même déjà saturé, axe majeur. Nous avons une thrombose du boulevard Malesherbes par la place Wagram pour aboutir porte d’Asnières.

Je demande, premièrement, des agents de circulation au niveau de la Préfecture de police. La demande est partie depuis déjà un bon moment. Je demande qu’au niveau de la Ville de Paris la mission tramway ait les personnels conséquents, et surtout des agents qui protègent les circulations piétonnes à ces abords.

A ce stade, j’aimerais vraiment avoir des réponses précises, Monsieur NAJDOVSKI, parce que, outre les nuisances que nous avons de pollution et de bruit, je crains très sincèrement l’accident.

Donc, je vous remercie de regarder, avec la mission tramway, avec la DVD, avec la Préfecture de police, l’étude de sécurisation et l’étude d’un plan de circulation global, englobant aussi bien la porte d’Asnières jusqu’à la porte de Clichy avec, comme vous le savez, l’étude que nous avons demandée et qui, je crois, était convaincante d’une mise en sens unique de l’avenue de Clichy pour entrer dans Paris, donc en pénétrante dans ce sens-là avec une sortante sur l’avenue de Saint-Ouen.

Je vous remercie.