Restez informés

Intervention de Brigitte Kuster sur les dépôts de prospectus sur les pare-brises des voitures – Décembre 2015

21 décembre 2015

Monsieur le Maire,

Oui, c’est un sujet auquel d’autres maires sont confrontés, ayant le même problème, mais dans le 17e, en ce moment, le dépôt de prospectus sur les pare-brises des voitures va crescendo. J’avais déjà été amenée à attirer l’attention de la Préfecture sur le sujet, je voudrais à nouveau le faire, car cette recrudescence pose de nombreux problèmes.

Je rappelle que le réglementation en vigueur limite l’interdiction de cette pratique seulement à quelques secteurs touristiques de la capitale – ce qui peut paraître pour le moins étonnant – et vu les conséquences néfastes qu’engendre cette publicité pour la propreté de nos rues et la qualité de notre environnement, il apparaît nécessaire de sévir.

La nature, par ailleurs parfois douteuse de certaines campagnes de publicité qui font, et là encore je ne sait si c’est la même chose dans d’autres arrondissements, la promotion de certains salons de massage va crescendo.

Par ailleurs, je le rappelle aussi, la Maire de Paris est chargée de la police municipale en matière de salubrité sur la voie publique, et du bon ordre de tout ce qui peut s’y passer.

Et donc, nous sommes là, devant maintenant une situation qui a pris des proportions qui ne sont pas acceptables.

L’interdiction de distribuer des prospectus sur les pare-brise des véhicules et aux sorties des métros, dès lors qu’elle est fondée sur la préservation de la propreté des voix publiques relève, a priori, de la compétence du maire de Paris, peut-être plus nécessairement de la Préfecture, néanmoins, nous souhaitons qu’il y ait une volonté commune que la Maire de Paris prenne un arrêté interdisant le dépôt de prospectus sur les pare-brises des voitures, en tout cas je le demande sur l’ensemble du 17e arrondissement.

Je vous remercie.