Restez informés

Intervention de Brigitte Kuster sur l’ouverture du Parc Villiers 24h/24

24 mai 2016

Madame la Maire, mes chers collègues.

La délibération qui nous est soumise a été précipitée en raison de la fin de concession du parc Ampère. Elle vise à coupler les deux délégations afin d’opérer une péréquation entre le parc Ampère déficitaire et le parc Villiers bénéficiaire, lui – ce qui n’est d’ailleurs pas précisé, malheureusement, dans l’exposé des motifs -, ces deux parcs, évidemment, se situant dans le 17e arrondissement.

Dans ce projet inabouti, la Mairie de Paris envisage de rogner sur les services d’accessibilité, voire la sécurité. En effet, la Mairie de Paris ne pose que comme optionnelle la création d’un ascenseur sur le parc Ampère. Elle envisage également de réduire les horaires d’ouverture du parc Villiers qui ne serait plus accessible aux usagers 24 heures sur 24.

Au moment où nous ouvrons les parcs et jardins 24 heures sur 24, nous ne pouvons malheureusement pas garer nos voitures 24 heures sur 24. Cherchez l’erreur ! Ce n’est pas grave, je continue.

Pour le parc Ampère, le concessionnaire pourra essayer de racheter des amodiations lorsqu’elles sont mises en vente afin d’améliorer la rentabilité de l’infrastructure. Or, il n’est pas prévu d’instaurer de stationnement horaire parce que cela obligerait à mettre ce parking aux normes « établissement recevant du public » et donc, à améliorer sa sécurité et son accessibilité, donc à investir davantage et à réduire les recettes de la Ville de Paris, que la Ville de Paris d’ailleurs escompte tirer de la nouvelle concession. Personne n’est dupe.

Au final, cette délibération de principe prépare une diminution des services offerts au public et à faible niveau d’investissement afin d’accroître la rentabilité de la concession pour la Mairie de Paris.

Or, alors que l’espace public est saturé et nous le constatons tous chaque jour, vu le nombre de places en diminution, il est inenvisageable de donner aux automobilistes le signal qu’ils ne disposent que de la voie publique pour se garer s’ils rentrent au milieu de la nuit, d’autant plus que la fourrière, comme on le sait, se montre très active à toute heure, comme nous l’avons rappelé ce matin à M. le Préfet de police.

Par ailleurs, le parc devant être accessible aux abonnés 24 heures sur 24, le maintien de ce service pour le stationnement rotatif ne devrait pas engendrer de surcoût notable. Cela rend la décision de permettre une réduction de l’amplitude horaire aussi incompréhensible que contre-productive.

Enfin, les nouveaux rythmes urbains font que Paris est une ville qui fonctionne jours et nuits. N’est-ce pas ce qui nous a été rappelé par la Maire de Paris tout à l’heure, justifiant l’ouverture, encore une fois, des parcs 24 heures sur 24 ? Restreindre les horaires du stationnement en ouvrage serait donc un contresens historique.

C’est la raison pour laquelle nous souhaitons – les élus du 17e arrondissement et avec Frédéric PÉCHENARD en charge, entre autres, de ce Conseil de quartier – déposer cet amendement qui vise à rendre obligatoire, dans le cadre de la consultation, le fait que le parc de stationnement Villiers sera maintenu ouvert 24 heures sur 24 pour tous les usagers.

Nous voterons pour cette délibération si notre amendement est adopté et contre dans le cas contraire.

Je vous remercie.