Restez informés

Intervention de Claire de Clermont-Tonnerre sur le réservoir de Grenelle – Septembre 2015

30 septembre 2015

Mr le Maire, mes Chers Collègues,

Je voudrais tout d’abord excuser mon collègue Jean Didier Berthault qui n’a pu nous rejoindre à temps pour s’exprimer au nom de notre Groupe. Je tiens d’ailleurs à le remercier publiquement pour son investissement sur les réflexions portant sur le devenir du Réseau et sur le développement des usages de l’Eau Non Potable

Ceci étant dit, pour ma part, je centrerai mon propos sur le Réservoir de Grenelle qui se situe dans le 15ème  arrondissement entre les rues Yvart et de l’Abbé Groult et dont le Schéma Directeur annonce la fermeture.

Si nous prenons acte que la capacité de production d’Eau Non Potable est aujourd’hui excédentaire par rapport aux besoins actuels, il est fortement probable que les objectifs de développement des usages affichés par le Schéma Directeur et les évolutions climatiques pourraient, à moyen terme, nous amener à la situation inverse. Il est donc de notre responsabilité de ne pas obérer ces perspectives.

Dans cette optique nous vous demandons Mr le Maire de prendre les mesures conservatoires qui s’imposent afin de préserver l’exploitation du Réservoir de GRENELLE

V’est le sens du Vœu 78 que nous avons déposé avec mes Collègues Philippe Goujon, Jean-François Lamour et Yann Wehrling
Je précise par ailleurs que ce réservoir qui date de plus de deux siècles possède une dimension patrimoniale forte, qu’il s’agisse de ses vastes voûtes en sous-sol ou encore du bâtiment bordant la parcelle ;
J’ajoute que ce site qui est implanté dans un secteur très dense au milieu d’immeubles de grande hauteur constitue un véritable espace de respiration pour le quartier ;

En cette veille de COP 21 nous souhaitons donc :

Que le maintien de la réversibilité du Réservoir de Grenelle soit clairement affirmé et que sa connexion avec le Réseau « d’eau non potable » puisse être assurée afin que son exploitation soit possible si cela s’avère nécessaire dans l’avenir.
–    Nous souhaitons que la Mairie du 15ème, le Conseil Consultatif de Quartier et les riverains soient pleinement associés à toute évolution portant sur le Réservoir qu’il s’agisse des projets de biodiversité ou du développement des usages de l’Eau Non Potable
–    Nous souhaitons que les aménagements portant sur cette emprise respectent l’histoire du lieu sur lequel était implanté en 1830 « Les Réservoirs des Eaux de Seine de la Commune de Vaugirard ».     Ce site aujourd’hui difficilement visible pourrait être accessible au public et  accueillir un projet innovant d’Agriculture urbaine et plus particulièrement d’AQUAPONIE.
–    Nous souhaitons que ce futur projet exclue toute densification, que ce soit sur le réservoir ou sur les bâtiments afin que ce lieu demeure un espace de respiration dans ce quartier saturé de construction
–    Enfin, nous demandons que le caractère patrimonial de l’ensemble du site soit mis en valeur, notamment les voutes des sous-sols du réservoir et le bâtiment du 19ème siècle ;

Ces différents souhaits semblant avoir été pris en compte à l’issue des nombreux échanges qui ont eu lieu entre toutes les parties concernées par ce projet,        nous tenons à saluer tous les acteurs locaux et en particulier l’association « Respiration 15 » qui se sont mobilisés pour la réversibilité du Réservoir et pour la préservation de  cet espace de respiration.
Merci à vous également, Célia BLAUEL, avec qui nous avons pu échanger d’une façon pour le coup plutôt « dense » et « constructive »  !

J’ajouterai un bémol à mon intervention car, si d’importantes avancées ont pu être obtenues sur le Réservoir de Grenelle, il apparait à la lecture du Schéma que trop d’imprécisions demeurent autour des propositions de libération complète ou partielle du Réservoir de Passy et de l’Usine d’Auteuil.

Je précise qu’à ce stade, le devenir de ces sites n’a donné lieu à aucune discussion avec le Maire du 16ème.
En tout état de cause, aucune évolution portant sur le réservoir de Passy et l’Usine d’Auteuil ne saurait être actée, ni acceptée par notre Groupe sans visibilité des projets de la Ville sur ces deux emprises.

Nous n’admettrions pas qu’à travers le vote de ce Schéma la valeur patrimoniale, la qualité architecturale et  l’apport environnemental qui font partie de l’ADN de ces 2 lieux emblématiques du 16ème arrondissement soient mis à mal…

D’ailleurs, mes collègues Jean-Didier Berthault et Catherine Lescuyer qui siègent au Conseil d’administration d’Eau de Paris seront d’autant plus vigilants sur le devenir de chacun des sites que je viens d’évoquer que la mise en œuvre du Schéma Directeur relèvera directement de l’Entreprise Eau de Paris

Sous les réserves que je viens d’exprimer, nous voterons cette Délibération ainsi que l’Amendement