Restez informés

Intervention de Déborah Pawlik sur la propreté – Décembre 2015

22 décembre 2015

Monsieur le Maire, chers collègues,

Le vœu que je présente aujourd’hui a été adopté en Conseil d’arrondissement le 14 septembre dernier. J’avais fait le choix de le déposer lors du Conseil de Paris du mois de novembre, puisqu’il était alors question qu’au cours de cette séance, le plan d’action de votre majorité en matière de propreté nous soit présenté.

Il faisait donc sens d’intégrer ce vœu dans une discussion d’ensemble consacrée à la propreté à Paris.

Malheureusement, il semblerait qu’une fois de plus, la présentation de ce plan ait été reportée, mais nous ne pouvons plus attendre et les habitants du quartier Faubourg-Saint-Denis/château d’Eau ne veulent plus attendre non plus.

Je crois, Monsieur le Maire, que si Bertrand DELANOË passait dans ce quartier aujourd’hui, il reconnaîtrait sans mal, comme il l’a déjà fait, que la propreté n’y est pas satisfaisante. Et, c’est peu dire : corbeilles de rue qui débordent, dépôts sauvages, épanchement d’urines, y compris à proximité des écoles. La liste des points noirs est très longue.

En octobre 2014, une pétition a été lancée par des habitants du quartier et a recueilli plus de 1.000 signatures. Elle a été réactivée il y a quelques semaines, aucune mesure n’ayant permis de connaître une amélioration, même minimale.

Alors, oui, il est temps que des actions supplémentaires soient spécifiquement envisagées par la D.P.E., pour ce quartier et ce, dans un délai raisonnable, et durant le temps nécessaire afin de permettre aux riverains de retrouver quiétude et sérénité.

Il apparaît notamment incontournable aujourd’hui que des actions de verbalisations importantes puissent être entreprises.

Car non, tout ne peut pas toujours être réglé par la prévention et il est des circonstances où une campagne de répression est la seule solution pour que la situation revienne à la normale.

Par ailleurs, les dépôts sauvages demeurant un fléau majeur dans ce quartier, un enlèvement plus rapide doit être envisagé lorsque de tels dépôts sont constatés.

Je ne peux accepter aujourd’hui, Monsieur le Maire, que la saturation des habitants de ce quartier soit arrivée à un tel point qu’ils envisagent de partir, exaspérés de devoir amener leurs enfants à l’école en zigzagant entre les dépôts d’ordure et les épanchements d’urine.

Il est donc plus que temps d’agir en faveur de la propreté de ce quartier.

Et c’est tout le sens et l’objet de ce vœu.