Restez informés

Intervention de Geoffroy Boulard sur le budget – Décembre 2015

14 décembre 2015

(Seul le prononcé fait foi)

Madame la Maire,
Mes chers collègues,

Une nouvelle fois votre budget manque d’ambition, et prouve que les objectifs en matière de développement économique ne sont pas prioritaires pour votre équipe.

Son déséquilibre général contribue malheureusement  au creusement de la dette, faisant peser sur les générations futures le prix de votre gestion fantaisiste. Fin 2016, la dette obligataire et bancaire sera de 5 milliards d’euros :  les Parisiennes et les Parisiens doivent le savoir !

Le problème n’est  pas que ce soit lié à des facteurs exogènes comme la baisse des dotations de l’État, c’est qu’à aucun moment vous ne l’ayez anticipée !

Mais avez-vous pensé aux commerçants, artisans, chefs d’entreprises, dont on augmente les impôts et auxquels on diminue le soutien : la sanction est double. 53 millions d’euros d’investissement dans ce secteur d’ici 2020 : c’est bien insuffisant !

Vos décisions sont électoralistes : vous flattez votre majorité composite alors que le vrai problème n’est pas traité : le développement économique : pourquoi  est-il toujours la cinquième roue du carrosse ?

Je prends deux exemples. Vous allez dépenser 13,9 millions d’euros pour le soutien à l’emploi, pas un centime de plus par rapport à 2015 alors que le nombre de chômeurs ne cesse de croître à Paris.

Et je ne parle pas de votre hémiplégie politique qui consiste à privilégier l’est à l’ouest : l’incubateur des Batignolles, madame la Maire attend toujours ? Comme souvent, tout ce qui émane de l’opposition est bloqué !

La politique, c’est donner des perspectives aux gens, on ne peut pas dire que ce soit votre projet pour Paris. Le manque d’ambition est flagrant, notamment en matière touristique : est-il normal que les touristes internationaux préfèrent aller dépenser à Londres ou à New York ? Paris est 8e en termes de dépenses par jour et par touriste loin derrière ces villes.

Paris va par ailleurs accueillir des événements en 2016, comme l’Euro de football ou peut-être les Jeux Olympiques en 2024 : 400.000 euros pour l’amélioration de la signalétique touristique : c’est indigent eu égard au statut de notre ville !

L’investissement dans l’économie parisienne est en réalité bien faible.

Comment se fait-il que Paris Initiative Entreprises, structure exemplaire en matière de création d’entreprises (18 000 emplois créés ou soutenus en 15 ans) voit son budget diminuer de 100 000 euros ?

Comment se fait-il que la modernisation  des marchés parisiens soit galvaudée : 3,2 millions d’euros annoncés, bien maigre par rapport à leur situation que nous dénonçons ?

Prenons un peu de hauteur.

La politique efficace Madame la Maire serait de stimuler l’activité économique et la croissance, par une diminution des charges, par la suppression de la progressivité de l’impôt, celle-ci pénalise ceux qui veulent innover, entreprendre, épargner : bref créer de la richesse, donc in fine des emplois.

Les Français comme les Parisiens – submergés de charges sociales qui atteignent des sommets – le demandent : donner leur de l’air, et ils ne seront pas contre aider les plus faibles et les chômeurs, à condition que cela soit proportionné, et qu’une vraie politique de formation soit enclenchée.

La victoire de Valérie Pécresse, nous donne sur ce point de l’ambition pour collaborer efficacement avec la région en faveur de l’emploi à Paris et en Ile-de-France !