Restez informés

Intervention de Jean-Baptiste de Froment sur le travail du dimanche – Mai 2014

13 février 2015

M. Jean-Baptiste de FROMENT. – Merci, Monsieur le Président.

Chers collègues, sur cette question cruciale pour le développement de Paris, de l’ouverture des commerces le dimanche, un très léger vent de dégel semble souffler sur une partie de votre majorité. Sans doute ce mouvement n’est-il pas tout à fait spontané – largement provoqué par les récents propos du Ministre des Affaires étrangères sur cette question. Mais enfin, les faits sont là et c’est ainsi qu’à la suite de Mme BARATTI-ELBAZ, lors des question d’actualité, le groupe Radical de Gauche de M. Jean-Bernard BROS, qui fut pendant six ans adjoint au Maire de Paris, chargé du tourisme, s’avise soudain, aujourd’hui, de l’intérêt que peut représenter pour Paris et les Parisiens une extension raisonnée du nombre et du périmètre des zones touristiques dans la Capitale. Il était temps.

Cet intérêt, pour notre part, au groupe UMP, et plus encore peut-être chez les élus de la nouvelle majorité du 9e arrondissement dont je fais partie, nous n’en avons jamais douté. Je rappelle que le tourisme représente plus de 12 % de l’emploi salarié à Paris, et que cet emploi salarié touristique à Paris représente lui-même 15 % de l’emploi touristique national. Or, les zones touristiques, telles qu’elles sont définies aujourd’hui, ne permettent l’ouverture supplémentaire par dérogation que de 650 commerces. La délimitation actuelle, extraordinairement restrictive, constitue un frein important au développement économique de Paris, dont je rappelle que, si elle demeure la première destination touristique au monde, elle n’est désormais plus que troisième pour les recettes touristiques globales, et c’est encore moins bien si l’on considère le montant des recettes par touriste.

Le retard que Paris a pris dans ce domaine s’illustre de façon particulièrement criante dans le 9e arrondissement, dans le secteur des grands magasins du boulevard Haussmann: par la simple mauvaise volonté du Maire de Paris, en 2014, la plus importante zone commerciale à ciel ouvert d’Europe, avec 45 millions de visiteurs annuels, dont la moitié composée de touristes étrangers, reste fermée le dimanche. Cette situation ne peut plus durer. Il faut engager sans tarder le chantier de la révision des périmètres des zones touristiques en commençant par le secteur des grands magasins. Il faut le faire dans la concertation, bien entendu, et en portant un soin particulier aux modalités de mise en œuvre.

M. Jean-Baptiste de FROMENT. – Oui, je vais conclure.

… aux modalités de mise en œuvre.

C’est la raison pour laquelle, en accord avec cette philosophie, nous pensons que l’heure n’est plus aux consultations préalables, pas davantage à la « mission d’information et d’évaluation » que vous entendez créer. Il faut avancer concrètement.

Dans cet esprit, le Groupe UMP se prononce pour le vœu porté par le Groupe Radical de Gauche qui va, selon nous, dans le bon sens.

M. Jean-Baptiste de FROMENT. – Pour le vœu présenté par Mme TACHENE et contre, bien entendu, le vœu du groupe écologiste et celui présenté par Mme SIMONNET.

Je vous remercie.