Restez informés

Intervention de Jeanne d’Hauteserre sur l’instauration d’un Conseil de Sécurité et de Prévention de la Délinquance du 8ème arrondissement – Mai 2014

13 février 2015

Monsieur le Maire, mes Chers Collègues,

Je me réjouis de constater que la sécurité est un domaine qui doit nous rassembler car face à la violence, à l’urgence, il faut savoir mobiliser tous les acteurs (élus, police, justice…)

Le 8e arrondissement, dont je suis le Maire, est censé être le quartier le plus sécurisé de France et pourtant nous avons assisté, ces derniers mois à une flambée de la violence notamment à la sortie des établissements de nuit sur les Champs Elysées.

La plus belle avenue du monde ne peut devenir le théâtre des règlements de compte. Les habitants du 8e sont exaspérés par ces incidents récurrents relayés abondamment par les médias et qui donnent une image désastreuse de notre Capitale.

J’ai eu l’occasion de m’en entretenir avec Monsieur le Préfet de Police lors d’une réunion qu’il a organisée, à ma demande, au commissariat du 8e arrondissement en présence de ses directeurs et de Madame le Commissaire du district.

D’ores et déjà, Monsieur le Préfet m’a fait savoir qu’il affecterait une brigade spécialisée chargée de la surveillance des Champ-Elysées dès le mois de juin.

Cette brigade composée d’une vingtaine de personnes, voire un peu plus si j’ai bien compris, interviendra en plus des effectifs déjà en place et je m’en réjouis.

Je lui ai demandé également d’étudier la possibilité de mettre des portiques détecteurs de métaux à l’entrée des établissements de nuit, car il faut aussi rappeler aux tenanciers de ces établissements leur devoir de s’associer à la démarche de prévention de la délinquance et à la préservation de la sécurité.

Monsieur le Préfet Boucault m’a fait savoir qu’il demandait à ses services d’étudier ma proposition.

Pour mieux évaluer la situation de l’arrondissement, en terme de sécurité et y apporter des solutions concrètes, je souhaite mettre en place un Conseil de Sécurité et de Prévention de la Délinquance d’arrondissement impliquant tous les élus du 8e, le Commissaire de l’arrondissement, le Substitut du Procureur de la République, des magistrats, des représentants de l’Education nationale.

Monsieur le Préfet m’a fait savoir que ses services collaboreraient activement à l’élaboration et au suivi de ce Conseil de Sécurité du 8e arrondissement.

Ce nouveau contrat devra bien entendu être conforme aux orientations fixées par le contrat parisien de sécurité et adapté à la réalité du 8ème arrondissement

Je vous remercie de bien vouloir approuver ce vœu que j’ai proposé au Conseil d’arrondissement et qui répond également à une demande exprimée par l’opposition locale, laquelle a formulé un vœu allant exactement dans le même sens.