Restez informés

Intervention de Julie Boillot sur l’extension du tramway T3 – Mai 2014

13 février 2015

Mme Julie BOILLOT. – Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, mes chers collègues, ce n’est pas une surprise, nous voterons favorablement la délibération DVD 1028.

L’amélioration des déplacements est au cœur des préoccupations des Parisiens. Nous les avons parfaitement entendus au cours de la campagne, et ce Conseil doit leur fournir des réponses fortes et concrètes.

Pourtant, ce vote favorable du groupe UMP n’est pas sans réserve et déception.

Déception parce que vous avez fait le choix inopportun, certains pourraient dire politicien, de compiler quatre projets très disparates : englober dans une même délibération les projets d’extension du tramway et de maillage entre Paris et sa banlieue, qui sont arrivés à maturité, avec les projets de liaison entre les gares et de transports sur les quais hauts de la rive droite, projets arrachés de haute lutte entre les deux tours par les Ecologistes, est une grossière manipulation.

Nous aurions donc souhaité deux délibérations distinctes pour lancer nos positions.

S’agissant des réserves, permettez-moi de m’interroger, et j’y associe mon collègue Jean-François LAMOUR, sur les modalités de financement de ces quatre projets. Le coût approximatif, basé sur le coût des derniers prolongements de T3, avoisinerait 2 milliards d’euros.

En l’absence d’écotaxe, après l’annonce de la baisse des dotations aux collectivités territoriales, et en prenant en considération la priorité donnée aux transports franciliens par la création du Grand Paris Express, nous nous demandons quelles sont les garanties que vous avez obtenues de la part de nos partenaires. Car lancer les études sans avoir une idée des fonds disponibles serait hasardeux et inquiétant en matière de bonne gestion.

Je me contenterai à présent de formuler les réserves des élus UMP du 16e arrondissement, l’arrondissement étant concerné par l’extension du tramway et par la ligne à un haut niveau de service sur les quais hauts.

J’ai bien entendu en Commission le Président DARGENT répéter que le tramway se ferait, que c’était le souhait exprimé par les Parisiens lors des élections.

Quitte à vous troubler, permettez-moi de vous rappeler que, dans le 16e arrondissement, ce sont 13 % des électeurs qui se sont exprimés en votre faveur. Ce plébiscite très modeste doit vous encourager à faire preuve de beaucoup de pédagogie à l’attention des habitants de l’arrondissement. Nous avons décidé d’adopter une attitude constructive et ouverte sur ces deux projets et nous attendons de la Mairie de Paris un effort similaire.

L’adjoint au Maire, Christophe NAJDOVSKI, s’est engagé en Commission à aller au-delà de la concertation légale. Nous apprécions ces mots, mais nous préférons les actes et nous mettons en garde la Mairie de Paris contre la tentation d’exclure les élus du 16e et ses habitants des phases de consultation. Nous ne nous contenterons pas d’informations. Il faudra que tous, collectivement, nous fassions preuve d’écoute et qu’un consensus se dégage.

Pour cela, nous demandons que le processus d’étude comporte notamment l’audition du maire du 16e, des rencontres avec les associations et les riverains. Nous demandons également des comptes rendus d’étape trimestriels pour que la concertation soit au plus près des préoccupations du terrain.

Nous serons particulièrement attentifs sur la question de la rupture de charge entre la porte Dauphine et la porte d’Auteuil pour préserver ce tronçon en bordure de bois, d’une faible densité urbaine et dont l’espace public est parfaitement aménagé. Vos services techniques en conviennent et nous invitons nos collègues les plus sceptiques à se rendre sur place, nous les accueillerons bien volontiers.

La question du choix de l’itinéraire sur la portion pont du Garigliano – porte d’Auteuil sera aussi délicate à définir, car il s’agit de desservir les quartiers de la porte de Saint-Cloud et d’Auteuil qui sont à forte densité urbaine, riches en commerces, habitations et infrastructures accueillant du public.

Enfin, j’attire votre attention sur un point qui nous divise très largement, mais ce n’est pas un secret. Il s’agit du véhicule individuel. Pourtant, il va falloir trouver des solutions, car c’est un fait, ne vous en déplaise : les habitants du 16e ont leur propre voiture.

Les tracés possibles pour l’extension du tramway et la création de la ligne sur les quais hauts supprimeraient des centaines de places de stationnement résidentiel. Nous demandons donc que les études techniques en tiennent compte et que des mesures de compensation soient examinées. Nous avons d’ores et déjà des solutions à vous proposer, il ne s’agit là que de volonté et d’accepter le consensus.

Vous le voyez, Monsieur le Maire, mes chers collègues, nous souhaitons que cette mandature soit guidée par un objectif commun, celui de l’amélioration de la qualité de vie des Parisiens, de tous les Parisiens, ceux de l’est comme de l’ouest. Aussi, notre vote en faveur de cette délibération est un gage de sincérité, sincérité que nous souhaitons voir partagée sur tous les bancs de cette Assemblée.

Je vous remercie.