Restez informés

Intervention de Nathalie Kosciuko-Morizet sur la création d’un festival de cinéma à Paris – Avril 2015

15 avril 2015

(Seul le prononcé fait foi)

En juin 2014, Anne Hidalgo écrivait fièrement en introduction de son édito pour le festival Paris Cinema « comme chaque année, le festival paris cinéma est un rendez vous incontournable qui attend tous les amoureux du cinéma. »

Il faut croire que l’incontournable a été contourné puisque nous apprenons que l’aide de la ville au festival ne sera pas reconduite et que Paris n’aura plus de festival de cinéma, ni de marche de coproductions.

En toute transparence, je vais vous livrer ce que nous nous sommes dit, les discussions que nous avons eues entre nous.
En effet, nous, qui avions dans la campagne proposer de créer un grand festival de cinéma résolument moderne et tourné vers les filières professionnelles pour les aider à s’emparer de la capitale du 7eme art, nous sommes alors posés la question suivante:
Faisons nous un voeu pour critiquer cet arrêt brutal, le dénoncer, et essayer de vous embêter avec vous ça Bruno Julliard… Ou bien faisons nous un voeu pour vous proposer des idées, de l’énergie et quelques réflexions que la campagne nous avait permis de mener?

Nous avons, en responsabilité, décidé de prendre la deuxième option. Un voeu pour vous tendre la main, pour vous proposer quelque chose qui ne coûte rien mais qui permettrait de réunir des forces autour d’un projet de festival de cinéma qui réunirait plusieurs manifestations autour d’un festival de cinéma classique. On pense évidemment à un marché du film qui viendrait remplacer le paris projection mais aussi à un salon des technologies de l’image et du son afin de valoriser les emplois et les métiers de cette filière si importante pour Paris, une foire dédiée aux cinéphiles amateurs et un espace de débats et de conférences…

Parce que nous savons les budgets contraints, soyons clairs. Nous ne vous demandons pas de faire ce festival. Ce serait la pire des idées. Nous vous demandons de faire faire. De mettre en place, d’impulser et de donner le souffle à une filière professionnelle qui ne demande qu’à ce qu’on la valorise et la développe. Nous serons à vos côtés. Et nous débordons d’idées pour le faire.

Ainsi, ce voeu ne demande qu’une réunion avec les acteurs du secteur, la mission Cinema et la deuxième commission afin de trouver les bases d’un festival de cinéma du 21e siècle. Un festival qui sera à la hauteur de Paris.