Restez informés

Intervention de Nathalie Kosciusko-Morizet sur la désignation des représentants du Conseil de Paris dans les organismes – Mai 2014

13 février 2015

Mme KOSCIUSKO-MORIZET. – Merci, Madame la Maire.

Avant la suspension de séance qui a été annoncée, je voudrais dire notre soutien à l’intervention et à la position exprimée par M. Éric AZIERE au nom du groupe UDI-MODEM.

Ce n’est pas seulement un problème arithmétique, et si on devait faire de l’arithmétique, on prend 5 postes, on fait cela à la proportionnelle… nous, nous sommes un peu plus de 50, nouspourrions en revendiquer 2 sur 5.

Simplement, nous ne sommes pas dans l’hégémonie, et nous souhaitons le pluralisme.

Le pluralisme, c’est avoir une juste proportion, une juste représentation de chacun et même, faire un peu plus de place aux sensibilités qui sont représentées en moins grand nombre pour qu’elles puissent s’exprimer.

Il est quand même paradoxal de se retrouver dans une situation dans laquelle, aujourd’hui, le groupe UDI-MODEM a vu le nombre de ses membres fortement augmenter et pourtant, il perd un poste au S.T.I.F., dont on sait bien l’importance. Ce n’est pas simplement une question d’équilibre global : il ne s’agit pas de n’importe quel organisme. Le S.T.I.F., c’est un conseil d’administration essentiel.

Ce que vous proposez, c’est que le groupe UDI-MODEM perde un siège au profit du groupe Communiste qui, pourtant, est moins nombreux !

Je ne sais pas au nom de quelle arithmétique ou au nom de quelle politique cela peut se justifier, sauf à penser que vous voulez faire taire les voix de l’opposition.

Mme Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET. – Merci, Madame la Maire.

Nous voudrions savoir, après nous être consultés avec Eric AZIÈRE, nos collègues des deux groupes, si, Monsieur PENINOU, vous maintenez votre position et vous refusez absolument de faire une meilleure proposition.

Si c’est le cas, nous demandons une vérification du quorum.

Mme Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET. – Bien, je demande la vérification du quorum.

 

Mme Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET. Pardon, chers collègues. Je souhaiterais faire un rappel au règlement, sur la base de l’article 5

 

Mme Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET. – Justement, parce que le rappel au règlement traite précisément de votre exposé.

 

Mme Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET. – Madame la Maire, vous m’avez donné la parole.

 

Mme Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET. – Merci, Monsieur le Maire.

Nous nous battons ce soir pour le pluralisme et par solidarité avec nos collègues de l’UDI et du MODEM.

Je voudrais dire à cette assemblée qu’on nous trouvera toujours présents sur ce front parce que c’est celui de la démocratie.

Le jour même – c’était ce matin – où vous nous proposez une délibération sur la démocratie locale, la démocratie participative, le jour même où cette délibération est votée – en tout cas, c’est un vœu -, vous abîmez, vous blessez le pluralisme au sein de cette assemblée en privant nos collègues de l’UDI et du MODEM qui y siégeaient, qui y travaillaient, de leur normale et légitime représentation au sein d’un organisme extrêmement important pour nous et pour les Parisiens.

Nous sommes fiers de ce combat pour le pluralisme, et nous continuerons à le mener, quels que soient les artifices que les groupes majoritaires, ou le groupe majoritaire, utilisent pour le mettre à mal.