Restez informés

Intervention de Nathalie Kosciusko-Morizet sur l’extension de Roland Garros – Mai 2015

28 mai 2015

(Seul le prononcé fait foi)

Madame la Maire,

Avant toute chose, je tiens à rappeler que mon groupe est évidemment pour que ce tournoi demeure à Paris, et nous sommes tout autant favorables à l’extension de ce tournoi, qui doit bien sûr se mettre au niveau de ses concurrents du Grand Chelem.

Pour autant, cela ne nous autorise pas à faire n’importe quoi, n’importe où. Et c’est pour cela que nous avons voté pour une étude complémentaire. Nous souhaitons que plus aucun doute ne soit permis quant à la qualité du projet d’extension de Roland Garros.

L’étude qui nous a été présentée lundi dernier, est sérieuse et permet d’avoir une vision plus claire du projet alternatif soutenu par les associations. On apprend ainsi que la couverture de l’Autoroute A13 est faisable et moins coûteuse que les estimations entendues ici et là. C’est un tort d’avoir négligé le sérieux de cette proposition au départ.

L’étude permet également de constater que le projet présenté par la FFT n’a toujours pas intégré la totalité des réserves formulées par la Commission Supérieure des Sites du 15 décembre 2011, réserves que j’avais reprises, comme ministre de l’écologie. On comprend mieux le psychodrame du mois de Mars, et le refus du gouvernement et de la FFT de présenter les demandes de permis à la CSSPP, dont on imagine mal qu’elle puisse donner un avis favorable dans ces conditions !!!
En revanche, il est surprenant que les réserves formulées par la Commission des Sites soient levées, que l’étude les passe par pertes et profits.

Je comprends donc la démarche de nos collègues du groupe écologiste de Paris, qui contestent sa neutralité, au regard d’un certain nombre de conclusions, et qui demandent  un complément d’étude.
Ils demandent également que la Ministre de l’Ecologie, supposée rendre un avis sur le projet d’extension avant novembre prochain, sursoit à statuer.

Car, finalement, c’est bien là le noeud du problème : alors qu’en 2011 j’avais trouvé avec la FFT et votre prédécesseur les compromis nécessaires permettant la poursuite du projet, c’est aujourd’hui le Gouvernement qui bloque le dossier !!

On peut penser, madame la maire, qu’au regard des bonnes relations que vous devriez avoir avec ce Gouvernement, que vous auriez pu, vous auriez du, débloquer la situation. Espérons ensemble que la Ministre de l’écologie et vous puissiez arriver à un accord rapidement.

A ce stade, au regard des réserves soulevées de part et d’autre, et en soutien au Maire du 16ème arrondissement, Claude Goasguen, au premier chef concerné, je voterai pour les vœux déposés par le groupe écologiste de Paris.