Restez informés

NKM : il faut réduire la pollution chimique

14 septembre 2014

© Bernard Bisson / JDD

EXCLUSIF JDD – La présidente du groupe UMP au Conseil de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, demande à la Mairie d’intensifier la lutte contre les perturbateurs endocriniens, présents dans les écoles, cantines et crèches.

NKM se pose en lanceur d’alertes. Sa cible : les perturbateurs endocriniens à Paris. Ces substances chimiques, omniprésentes dans quantité de produits du quotidien, sont responsables – selon plusieurs études scientifiques – de nombreuses maladies liées au fonctionnement hormonal. L’OMS parle même d’une « menace mondiale pour la santé humaine, la faune et l’environnement ». Nathalie Kosciusko-Morizet, en tant que présidente du groupe UMP au Conseil de Paris, a donc décidé d’en faire une priorité « non partisane », tout en dénonçant les lacunes de la mairie socialiste en la matière.

Lundi, l’ex-ministre de l’Écologie déposera un vœu « relatif à la lutte contre les perturbateurs endocriniens » au conseil d’arrondissement du 14e, où elle est élue. Ses troupes sont chargées de faire de même tout au long de la semaine dans leurs arrondissements respectifs, avant le dépôt d’un vœu similaire au Conseil de Paris le 29 septembre.

Lire la suite