Restez informés

NKM : « Sur la voiture ou la pollution, la mairie de Paris fait de la com »

13 septembre 2015

le parisien nkm

Nathalie Kosciusko-Morizet, la présidente du groupe Les Républicains au Conseil de Paris retrouve lundi soir les bancs du conseil d’arrondissement du XIVe où elle est élue, avant la séance du Conseil de Paris les 28, 29 et 30 septembre prochains. L’occasion pour elle de revenir sur les grands dossiers qui animent cette rentrée dans la capitale et d’envoyer quelques piques à sa rivale Anne Hidalgo.

Les migrants

Anne Hidalgo a annoncé l’ouverture de sept centres d’hébergement supplémentaires. Cet été des élus parisiens de droite ont manifesté leurs réticences sur le sujet… Le maire du XVe a notamment déclaré qu’il ne voulait pas de « mini Sangatte » dans son arrondissement…

NATHALIE KOSCIUSKO-MORIZET. Il ne faut pas monter les populations les unes contre les autres et cela suppose de la concertation. Quand la Ville annonce à un maire qu’elle va créer un centre d’hébergement là où était prévue une crèche on crée évidemment un rejet des populations. C’est irresponsable comme comportement.

Il faut bien trouver des lieux pour accueillir les réfugiés…
Nous souhaitons que Paris reste fidèle à sa tradition d’accueil. Le problème c’est qu’avec la ville, rien n’est clair. Elle veut faire des camps dans lesquels il y aurait tout le monde. Elle mélange réfugiés, clandestins, immigrés, migrants, SDF… tout le monde. La priorité doit être donnée au droit d’asile, à l’accueil des réfugiés politiques. Et puis, il ne faut pas développer des lieux de fixation mais organiser des parcours d’intégration qui peuvent faire appel à la mobilisation des uns et des autres. Nous ferons prochainement des propositions.

Le travail du dimanche

Anne Hidalgo est en conflit ouvert avec le ministre de l’Economie et des Finances Emmanuel Macron. Elle juge qu’il crée trop de zones où les magasins pourront ouvrir le dimanche.
Nous, nous proposions que tout Paris soit une zone touristique ouverte avec liberté d’ouverture le dimanche. Ça aurait été plus simple et plus lisible. C’est un autre choix qui a été fait donc nous travaillons avec Emmanuel Macron sur le découpage des zones.

La droite travaillerait donc mieux avec Emmanuel Macron qu’Anne Hidalgo !
Le discours politique de la maire de Paris est complètement à rebours de tout ce qui se passe dans toutes les grandes villes. Le rythme de vie a évolué : maintenant c’est 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. On peut aimer ou ne pas aimer mais c’est ça la tendance. Et derrière ça, il y a des emplois. C’est l’attractivité de Paris qui se joue. Ce n’est donc pas bien responsable de freiner des quatre fers.

La voiture à Paris

Depuis le 1er septembre, les véhicules diesel les plus polluants sont interdits à Paris. Cette mesure devrait plaire à la ministre de l’Ecologie que vous avez été…
Voilà un sujet sur lequel je pourrais reprendre à mon compte les propos de Ségolène Royal : « il faut que la Ville agisse de façon plus déterminée. Il y a beaucoup d’annonces et pas beaucoup de changements ». La lutte contre la pollution était annoncée comme l’une des grandes priorités de la mandature mais il y avait des choses à faire dès 2014. Et même dès 2012, à la suite du Grenelle de l’Environnement. Pour des raisons idéologiques, ils n’ont pas voulu s’appuyer dessus et ont passé plusieurs années à défaire avant de refaire.

En attendant, aujourd’hui, les mesures sont effectives.
Quand on regarde ce qui est vraiment interdit, ce sont les véhicules (NDLR : les poids-lourds et les bus) d’avant 2001, soit seulement 16 % de l’ensemble, alors qu’une ville comme Londres, elle, interdit ceux d’avant 2006. Le périphérique ne fait même pas partie des zones interdites. Pourtant les particules fines émises par les poids lourds ne s’arrêteront pas aux portes de Paris ! Quand au contrôle, la préfecture de police a clairement dit qu’elle n’avait pas les moyens de le mettre en place. Et la sanction n’est que de 35 € quand à Londres le PV est de 1 500 £ (2 054 €). On est très loin du compte !

Lire la suite sur Le Parisien