Restez informés

Paris : la droite dénonce une pollution en hausse rive droite

8 septembre 2016

capture-decran-2016-09-08-a-10-01-40

L’opposition à Anne Hidalgo monte au créneau pour dénoncer les conséquences de la piétonisation des voies sur berges.

Le démontage de Paris Plages continue avant la réouverture de la voie Pompidou rive droite aux piétons lundi prochain. Sur les quais hauts, l’ambiance est moins placide : la municipalité et l’opposition fourbissent leur armes avant le vote, fin septembre en Conseil de Paris, de la fermeture définitive des voies sur berges.

Mercredi, la présidente du groupe des conseillers Les Républicains (LR), Nathalie Kosciusko-Morizet, a dénoncé une dégradation de la circulation sur les quais hauts depuis le 1er septembre, première rentrée effectuée avec 3,3 km de voie fermée à la circulation routière. D’après l’opposition, le capteur de pollution de l’agence régionale Airparif, situé quai des Célestins, aurait enregistré une hausse de 1,5 % d’émissions de dioxyde d’azote sur un an. Autrement dit, la fermeture des voies basses aurait bien entraîné un report de circulation sur les quais hauts. La droite pointe aussi une hausse de la pollution autour du 7 juin dernier lorsque la crue de la Seine a rendu les berges inaccessibles. « C’est la qualité de l’air dans toute l’Ile-de-France qui était mauvaise lors de ces deux périodes » , répond la Mairie en s’appuyant sur l’indicateur européen CitéAir.

Retrouvez l’article des Echos en cliquant ici