Restez informés

Paris veut revoir l’organisation statutaire de La Philharmonie

21 octobre 2014

© Jean-Baptiste Gurliat / Mairie de Paris

Comme l’atteste ce tweet posté mardi matin par le Groupe UMP de Paris, citant Nathalie Kosciusko-Morizet, c’est toujours dans une ambiance cordiale qu’on parle de la Philharmonie, la future nouvelle salle de musique de la capitale.

La Ville a mis en place à la rentrée un groupe de travail avec l’Etat pour revoir le modèle économique de la Philharmonie et diminuer le montant des subventions nécessaires pour son fonctionnement, sans pour autant toucher à la programmation. Actuellement, le budget prévoit 18 millions d’euros de subventions annuelles, financés à parts égales entre l’Etat et la Ville, mais la mairie de Paris refuse de s’engager sur un tel montant.

Les discussions pourraient aboutir en décembre, a espéré Bruno Julliard.

Le voeu du Conseil de Paris demande par ailleurs que l’association «présente à ses financeurs un rapport d’audit détaillé du déroulement du projet, de sa gestion et de son suivi, et qu’une nouvelle gouvernance soit définie en accord avec les tutelles que sont l’Etat et la Ville»; que la Ville lui enjoigne de renégocier l’emprunt qu’elle a contracté auprès de la Société générale; et qu’un comité de suivi soit constitué rapidement rassemblant les acteurs locaux, les différents groupes du Conseil de Paris et l’équipe de la Philharmonie.

Ces deux dernières demandes étaient portées depuis plusieurs mois par la présidente du groupe UMP Nathalie Kosciusko-Morizet.

Lire la suite