Restez informés

Sans cinéma, rien ne va ! – Tribune du groupe UMP

10 juin 2015

En juin 2014, la Maire de Paris se réjouissait du fait que « comme chaque année, le festival Paris cinéma est un rendez-vous incontournable qui attend tous les amoureux du cinéma ». Il faut croire que l’incontournable aura finalement été contourné, puisque l’aide de la ville au festival Paris Cinéma n’est pas reconduite en 2015, privant notre capitale de tout festival de cinéma et de marché de coproductions.

C’est au mieux mépriser et au pire ignorer totalement que le cinéma est bien plus qu’un simple divertissement puisqu’il est aussi une formidable source d’inspiration pour nombre de parisiens et enfin un énorme bassin de métiers, de dynamisme et d’emplois pour nombre d’entre eux qui y travaillent et apportent par là même dynamisme et créativité à notre territoire.

Paris est pourtant la capitale mondiale du cinéma en nombre de salles et de films diffusés. Elle devrait être leader sur ce secteur qui la fait rayonner tout autant qu’il lui apporte en métiers, en création artistique, en innovations technologiques et en dynamisme économique.

C’est la raison pour laquelle dès le printemps, nous avons tendu la main à la majorité municipale, afin de bâtir ensemble un projet de festival de cinéma d’envergure et intégré, pour les Parisiens comme pour la filière cinématographique. La manifestation serait à construire avec les professionnels mais à elle pourrait combiner un festival de films programmés par les exploitants parisiens (et éventuellement les Parisiens grâce à un mécanisme participatif), mais aussi le développement de synergies avec d’autres festivals voisins : technologie (afin de fédérer les salons qui existent déjà), coproductions (afin de faciliter les rencontres permettant le développement international de la filière)… Un cycle de conférences permettrait à Paris d’associer l’ensemble des participants pour réfléchir aux enjeux artistiques, techniques, à la révolution des modes de financement (fonds d’investissement, financements participatifs…) mais aussi d’être au cœur d’un dialogue inter-festivals avec d’autres manifestations internationales (Austin, Sundance…).

En un mot, nous voulons que la Ville de Paris soit moteur, impulse et donne du souffle à une filière professionnelle qui ne demande qu’à ce qu’on la valorise et qu’on l’aide à se développer.

Malheureusement, malgré nos demandes répétées en Conseil de Paris, rien n’est moins sûr. Continuons donc à faire que les volontés des acteurs du secteur, de la mission Cinéma et des élus se réunissent afin de fonder les bases d’un festival de cinéma du 21ème siècle. Un festival qui sera à la hauteur de Paris.