Restez informés

La réforme du statut de Paris : une « manipulation électorale » selon le groupe LR de Paris

17 février 2017

Mairie_Paris_Luc_Viatour

SUR LE PAPIER, la fusion des quatre premiers arrondissements en une circonscription électorale unique réduira l’écart de représentativité entre les Parisiens.

« Une manipulation électorale maquillée de la mairie »

Si l’argument démographique est incontestable (les Ier – IIe – IIIe et IVe étant les arrondissements les moins peuplés de la capitale), l’opposition accuse néanmoins la majorité de « tripatouillage ». Dénonçant ce qu’il appelle « une manipulation électorale maquillée de la mairie », le groupe LR observe dans un communiqué qu’Anne Hidalgo « a réussi, à force de pressions sur le gouvernement, à se constituer une assise électorale plus favorable sur le dos des Parisiens ».

Président du groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris, Eric Azière n’y va pas par quatre chemins : « Ce texte, non dépourvu d’arrière-pensées, permet à la majorité de mettre à l’abri le IVe (NDLR : aux municipales de 2014, Christophe Girard, maire du IVe, ne l’avait emporté que de 55 voix) et de faire perdre la mairie du Ier à Jean-François Legaret (LR). D’autant que le IIIe, le plus peuplé des quatre arrondissements, est socio-culturellement à gauche. » Une nouvelle circonscription taillée sur mesure pour Anne Hidalgo ? C’est la rumeur qui court à droite même si… « ce ne sont pas les vocations qui manqueront ! » s’exclame Eric Azière.

Retrouvez le communiqué de presse du Groupe Les Républicains : « Loi sur le statut de Paris : des gains et des jeux«