Restez informés

Voeu relatif aux violences entre bandes devant les établissements scolaires – Mars 2016

22 mars 2016

Voeu Déposé par Philippe GOUJON, Frédéric PÉCHENARD, déborah PAWLIK et les élus du groupe les Républicains

Relatif aux violences entre bandes devant les établissements scolaires

Considérant que les établissements scolaires doivent être sanctuarisés afin d’éviter toute importation en leur sein des conflits ouverts dans les quartiers ;

Considérant que le Procureur de la République de Paris a écrit au directeur de la DSPAP pour s’inquiéter que le « phénomène des affrontements entre bandes rivales soit marqué à Paris par une augmentation sensible des faits de violence » ;

Considérant que pour enrayer cette progression, le Procureur demande à ce que les services de police constatent plus fréquemment l’infraction de participation à un groupement en vue de participer à des violences volontaires sur des personnes ou des dégradations  ;

Considérant que le Procureur souhaite que les contrôles de sécurité soient renforcés devant les établissements scolaires ;

Considérant que le Procureur appelle à un renforcement des échanges d’information avec les chefs d’établissement, comme le prévoit d’ailleurs le contrat parisien de prévention et de sécurité ;

Considérant que plusieurs professeurs et travailleurs sociaux, notamment dans les 18e et 19e arrondissements mais pas seulement, ont tiré la sonnette d’alarme sur le regains de violence au sein des établissements ;

Considérant que les affrontements éclairs réunissent plusieurs dizaines d’élèves, parfois âgés de seulement 12 ans ;

Considérant que les élèves, parfois dès le collège ou le primaire, se trouvent en possession d’armes blanches comme des feuilles de boucher, mais aussi de barres de fer, de planches cloutées, etc ;

Considérant que les appels à la violence proférés sur les réseaux sociaux, parfois à l’aide de vidéo inquiètent l’ensemble des personnes qui fréquentent ces établissements, qu’il s’agisse des élèves ou des professeurs ;

Considérant que ces élèves sont majoritairement en voie de déscolarisation, appelant une action plus ambitieuse de la Mairie de Paris et de l’Académie en matière de lutte contre le décrochage scolaire ;

Sur proposition de Philippe GOUJON, Frédéric PÉCHENARD, déborah PAWLIK et des élus les Républicains, émet le vœu :

  • que le Préfet de Police présente au Conseil de Paris les mesures prises pour satisfaire les demandes du Procureur de la République de Paris quant au renforcement de la sécurité des établissements sensibles ;
  • que la Maire de Paris interpelle le Recteur de Paris afin de sensibiliser les chefs d’établissements sur la nécessité d’alerter en temps réel les magistrats de permanence ;
  • que la Maire de Paris précise les moyens déployés pour sanctuariser les établissements scolaires concernés, en renforçant les contrôles d’accès et la vidéoprotection de leurs abords.