Restez informés

Amendement au projet de délibération relatif au Plan vélo – Avril 2015

22 avril 2015

Amendement présenté par Jean-François LEGARET et les Élus du groupe UMP

Vu le projet de délibération 2015 DVD 99 concernant le « Plan Vélo » ;

Considérant l’ensemble des aménagements proposés pour encourager, développer et faciliter la pratique du vélo à Paris ;

Considérant que ces aménagements ne doivent avoir pour effet de paralyser encore davantage la circulation automobile sur les grands axes parisiens ;

Considérant que les récents pics de pollution ont mis en évidence la situation très dégradée de la qualité de l’air à Paris qui s’est vue attribuer le rang de ville la plus polluée au monde selon un premier classement et de 6ème ville la plus polluée au monde selon un second ;

Considérant que toutes les expertises internationales reconnaissent que la fluidité de la circulation est un des éléments majeurs  de la qualité de l’air dans une grande agglomération ;

Considérant que l’aménagement projeté par la délibération « Plan Vélo » sur l’axe Rivoli consiste à élargir de 2,50 m le trottoir sur la rue de Rivoli pour y aménager une piste cyclable bidirectionnelle ;

Considérant que cet aménagement, s’il n’est pas compensé par un rétrécissement de la voie de bus, se solderait par la diminution du nombre de voies offertes à la circulation automobile ;

Considérant par ailleurs que le fait d’aménager un linéaire de piste cyclable sur le côté sud de la rue de Rivoli est bien préférable à l’autre option qui avait été retenue au moment de l’aménagement initial en 2002, contre l’avis même du Conseil du 1er arrondissement ;

Considérant que l’aménagement projeté doit avoir pour effet de mettre un terme à l’aménagement actuel inconfortable et dangereux de pistes cyclables intercalées entre les pilastres des arcades de la rue de Rivoli et une zone de stationnement ;

Considérant que la section de la rue de Rivoli, entre le boulevard Sébastopol et la rue des Pyramides, enregistre des comptages de 2000 véhicules par heure, ce qui impose 2 voies de circulation de 3,50 m au minimum ;

Considérant que la rue de Rivoli, après la rue des Pyramides, enregistre des comptages de plus de 2600 véhicules/heure, qui imposent 3 voies de circulation au minimum ;

Considérant que la réglementation de la circulation et du stationnement sur l’axe Rivoli relève de la compétence du Préfet de Police de Paris, que celui-ci n’a pas encore fait connaître sa position ;

Pour toutes ces raisons, Jean-François LEGARET et les Élus du groupe UMP proposent l’amendement suivant :

AMENDEMENT

Article 1 :

La piste cyclable bidirectionnelle projetée sur l’axe Rivoli à Paris 1er est compensée par un rétrécissement à due concurrence de la voie bus sur la section de la rue de Rivoli allant du boulevard Sébastopol jusqu’à la rue des Pyramides.

Article 2 :
La voie de bus, dont la largeur est actuellement de 4,50 m plus la banquette,  est réduite à 3,50 conformément aux normes habituelles.

Article 3 :
Les modalités devront être étudiées avec la RATP sur la section comprise entre les rues du Louvre et de Marengo, sur laquelle l’aménagement comporte aujourd’hui 2 couloirs de bus bidirectionnels,  cette section ne pouvant en aucun cas devenir un goulet d’étranglement.

Article 4 :
Le Préfet de Police de Paris détermine les orientations concernant l’axe Rivoli et prend les arrêtés nécessaires avant toute décision par la Ville de Paris.