Restez informés

Amendement sur la propreté relatif au projet de délibération sur le budget primitif d’investissement et de fonctionnement de la Ville – Décembre 2015

10 décembre 2015

AMENDEMENT
au projet de délibération 2015 DFA 133 Budget primitif d’investissement et de fonctionnement de la Ville de Paris pour 2016
Déposé par Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Jean-Didier BERTHAULT et les élus du groupe les Républicains

Sur le budget d’investissement :
En dépenses, mission 64000 « propreté et eau » ………….…….…….……….……+13 000 000 €
En dépenses, mission 90013 Budget participatif des arrondissements ….……..…- 13 000 000 €

EXPOSÉ DES MOTIFS
La propreté est le dernier paragraphe de la communication budgétaire, traduisant le manque de volontarisme de l’exécutif municipal.

L’amélioration de la propreté des rues de Paris nécessite de mécaniser davantage les opérations de nettoiement. Aujourd’hui, le personnel de la DPE doit faire face à du matériel parfois vétuste. Cette mécanisation accrue permettra de soulager des équipes aujourd’hui démotivées, comme en témoignent les forts taux d’absentéisme. Aussi, il est nécessaire d’inscrire des crédits supplémentaires pour l’achat de véhicules de nettoiement de trottoir et de chaussée.

Alors que les délégataires ne peuvent plus utiliser de bennes à ordures à motorisation Diesel, la Ville de Paris en compte encore 36 % dans le parc de sa régie. Si la Ville n’achète plus de bennes Diesel, elle continue d’exploiter des véhicules hors d’âge, très bruyants et polluants. Il est nécessaire de dépasser le stade expérimental pour généraliser progressivement les bennes électriques, comme le font d’autres communes. Des crédits de paiement doivent donc être prévus dès 2016.
Ces crédits supplémentaires permettront donc de réduire la part des motorisation Diesel dans le parc de la DPE, les carburants Gazole et Diester représentant encore 64 % des GES de la DPE en 2014, et un tiers des crédits carburants.