Restez informés

Amendement sur la sécurité relatif au projet de délibération sur le budget primitif d’investissement et de fonctionnement de la Ville – Décembre 2015

10 décembre 2015

AMENDEMENT
au projet de délibération 2015 DFA 133 Budget primitif d’investissement et de fonctionnement de la Ville de Paris pour 2016
Déposé par Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Philippe GOUJON, Frédéric PECHENARD, Brigitte KUSTER et les élus du groupe les Républicains

Sur le budget d’investissement :
En dépenses, mission 08000 « prévention et protection »……..…….………………….……+32 500 000 €
En dépenses, mission 90012 « budget participatif parisien » …………………………………-29 500 000 €
En recettes, chapitre 13, nature 1311……………………………………………………………+3 000 000 €

EXPOSÉ DES MOTIFS

Au lendemain de deux vagues d’attentats sans précédent, la Mairie de Paris et la Préfecture de Police doivent traduire dans le budget 2016 la priorité absolue des Parisiens : le renforcement de leur sécurité.
Le Plan de Vidéoprotection pour Paris a bénéficié en septembre 2015 d’un léger renforcement de 165 caméras. Cette tranche supplémentaire ne semble pas suffisante pour répondre aux besoins exprimés par la Préfecture de Police elle-même. Cette dernière a en effet recensé 240 emplacements nouveaux de caméras indispensables pour limiter les zones blanches actuelles.
Lors du Conseil de Paris de novembre dernier, le Préfet de Police a évoqué un plan zonal de vidéoprotection à l’échelle de la région, pour interconnecter les réseaux existants des communes et des centres commerciaux et renforcer la protection des portes de Paris.
Paris dispose d’un réseau de caméras limité par comparaison à d’autres métropoles comme Lyon et Strasbourg. Rapporté à la population, le ratio de caméras à Paris est deux fois plus faible que dans ces deux villes. Pourtant, par son statut de capitale, Paris accueille de nombreux bâtiments nationaux, d’ambassades, de manifestations, mais aussi un afflux quotidien de visiteurs et de salariés incomparables tandis que la menace terroriste y est persistante.
Le présent amendement a pour but de financer le déploiement de 500 caméras supplémentaires dès le prochain exercice budgétaire. En deux ans, 1.000 caméras pourront ainsi être implantées sur l’espace public. Elles seront déployées sur l’ensemble du territoire parisien, avec une attention particulière à proximité des établissements culturels, des salles de spectacles, des établissements de la petite enfance et scolaires, des lieux de culte et des sites sensibles. Ces caméras seront également déployées au sein des 250 ensembles immobiliers sociaux sensibles avec un concours financier des bailleurs sociaux.
La dépense est financée par une baisse du budget consacré au budget participatif 2016 et par les recettes attendues au titre de la subvention du Fonds Interministériel de Lutte contre la Délinquance.