Restez informés

Vœu relatif au centre d’accueil et d’hébergement à destination des réfugiés – Janvier 2017

25 janvier 2017

VŒU relatif au centre d’accueil et d’hébergement à destination des réfugiés

Déposé par Déborah PAWLIK, Pierre-Yves BOURNAZEL, Christian HONORE et les élus du groupe les Républicains

Considérant que, pendant plusieurs mois, nous avons alerté la majorité municipale sur l’installation de campements sauvages dans les 10e et 18e arrondissements ;

Considérant que ces personnes vivaient dans des conditions indignes et d’hygiène alarmantes, sur des places, sous des métros aériens ;

Considérant que, après plusieurs mois d’attente, la mairie de Paris a annoncé l’ouverture d’un centre d’accueil et d’hébergement à destination des réfugiés, présenté comme une solution à cette situation ;

Considérant que, en conseil de Paris, nous ne nous sommes pas opposés à l’ouverture de ce centre, la situation d’alors semblant être la pire de toutes ;

Considérant que nous avions toutefois assorti cette position d’un certain nombre de conditions ;

Considérant notamment que nous avions alerté sur le risque que ce centre connaisse un engorgement rapide, qui conduirait inexorablement à la réinstallation de campements sauvages ;

Considérant que, force est de constater, quelques semaines après son ouverture, que ce campement semble déjà à saturation, et que des installations de fortune ont vu de nouveau le jour par exemple Boulevard Ney ou encore rue Philippe de Girard ;

Considérant que nous sommes donc revenus à la case départ ;

Considérant que la réinstallation de ces campements pose de nouveau un certain nombre de questions : atteinte à la dignité des personnes, réapparition des réseaux de passeurs, nuisances pour les riverains ;

Considérant qu’il est donc urgent que de nouvelles mesures soient prises et que ces campements sauvages ne puissent devenir pérennes comme ce fut le cas dans le passé ;

Considérant que, pour éviter la saturation du centre, et en faire bénéficier les réfugiés qui peuvent prétendre à l’asile politique, il devient plus que jamais urgent qu’une politique de fermeté accompagne la reconduite à la frontière des migrants économiques qui ne peuvent bénéficier de l’asile ;

Sur proposition de Déborah PAWLIK, Pierre-Yves BOURNAZEL, Christian HONORE et les élus du groupe les Républicains émettent le vœu que :

  • Un bilan du fonctionnement du centre d’accueil et d’hébergement soit dressé ;
  • Soient notamment communiqués les chiffres relatifs au nombre de personnes accueillies dans ce centre, distinguant les personnes pouvant prétendre à l’asile des migrants ;
  • Les nouveaux campements sauvages susceptibles d’être reconstitués fassent l’objet d’un démantèlement immédiat et que les personnes soient mises à l’abri ;
  • Les personnes ne pouvant prétendre à l’asile fassent l’objet d’une reconduite à la frontière systématique.