Restez informés

Vœu relatif aux cours individuels de musique dans les centres d’animation – Mars 2017

23 mars 2017

Vœu déposé par Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Jean-François LEGARET, Florence BERTHOUT, Jean-Pierre LECOQ, Jeanne d’HAUTESERRE,   Delphine BURKLI, Philippe GOUJON, Claude GOASGUEN, Brigitte KUSTER et les élus du groupe les Républicains, relatif aux cours individuels de musique dans les centres d’animation

Vu la délibération 2016 DJS 233, Avenants aux contrats de délégation de service public pour la gestion des centres d’animation de la Ville de Paris

Vu la délibération votée 2016 DJS 195, Modification des tarifs applicables aux usagers et avenants aux contrats de délégation de service public pour la gestion des centres d’animation de la Ville de Paris

Vu le vœu 2016 V 152 de l’Exécutif municipal relatif à la réforme des centres d’animation

Vu le vœu 2016 V 32 de l’Exécutif municipal relatif à l’évolution de l’enseignement musical dans les centres d’animation

Considérant qu’à Paris, l’enseignement musical est actuellement assuré par les conservatoires, les centres d’animation, les professeurs de la ville de Paris dans les écoles élémentaires et les écoles privées de musique ;

Considérant la réforme en cours des Conservatoires, dont le volume de places est en outre très insuffisant au regard de la demande ;

Considérant nos craintes quant au vœu de l’Exécutif de Février 2016 qui annonçait une « pédagogie innovante individualisée par petits groupes » ;

Considérant notre opposition, en Juin 2016, à la suppression des cours individuels de musique dans les centres d’animation en faveur de cours dits « semi-collectifs » de 3 personnes ;

Considérant que dans certains centres d’animation, des parents nous alertent sur le fait que certains cours se tiennent désormais déjà à 4 ou 5 élèves et que le fait de faire attendre les élèves pour passer l’un après l’autre sur l’instrument ne semble pas particulièrement innovant ;

Considérant que certaines conséquences dommageables n’ont pas tardé à apparaître : baisse du nombre d’usagers, déclassement, licenciement ou ruptures de contrat des enseignants, baisse de considération envers les enseignants qui ne peuvent plus satisfaire la qualité de leurs enseignements ;

Considérant que dans les centres où la réforme ne s’applique pas encore, la concertation n’a pas suffi à rassurer, ni à convaincre l’ensemble des usagers ou des enseignants qui craignent désormais la Rentrée 2017 avec le passage de cours individuels à des cours collectifs de musique ;

Considérant que l’Exécutif s’était engagé à mettre en place durant l’année 2016/2017 une concertation avec l’ensemble des acteurs et dans chaque arrondissement ;

Considérant que le vœu de l’Exécutif voté en Juin 2016 disposait que :

  • « la réforme ne sera mise en œuvre qu’à la rentrée 2017 à l’issue de la concertation sur les cours de musique »
  • « la concertation sera guidée par le maintien de la qualité de l’offre musicale dispensée dans les centres d’animation (…) et par le maintien dans l’emploi dans les centres d’animation afin de répondre aux importantes demandes d’inscription en cours de musique de la part des parisiens » ;

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Jean-François LEGARET, Florence BERTHOUT, Jean-Pierre LECOQ, Jeanne d’HAUTESERRE,  Delphine BURKLI, Philippe GOUJON, Claude GOASGUEN, Brigitte KUSTER et les élus du groupe les Républicains émettent le vœu que la Maire de Paris :

  • adresse aux maires d’arrondissement et aux conseillers de Paris un bilan détaillé de la concertation qu’elle a menée sur la réforme des centres d’animation et plus précisément sur la suppression des cours individuels de musique
  • rétablisse les cours individuels de musique dans les centres d’animation.