Restez informés

Vœu relatif à la décentralisation de la politique de propreté

23 mars 2017

VŒU

Rattaché à la communication « Objectif Paris Propre »

relatif à la décentralisation de la politique de propreté

déposé par Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Jean-François LEGARET, Florence BERTHOUT, Jean-Pierre LECOQ, Delphine BÜRKLI, Philippe GOUJON, Claude GOASGUEN, Brigitte KUSTER et les élus du groupe les Républicains

Le Conseil de Paris, réuni en formation de Conseil municipal,

CONSIDERANT que la présentation de deux communications sur la propreté en un peu plus d’un an est la preuve d’une situation d’échec de la Maire de Paris ;

CONSIDERANT que la Maire de Paris se peint régulièrement en « décentralisatrice » lors de ses passages médias ;

CONSIDERANT que les Parisiens et les visiteurs de Paris sont unanimes pour dénoncer la saleté des rues de Paris ;

CONSIDERANT que la destination touristique parisienne souffre de la communication négative liée à l’état de ses rues, alors que l’économie du tourisme dans la capitale reste fragile ;

CONSIDERANT que la Ville de Paris, au terme d’augmentations régulières, dispose des ressources nécessaires pour améliorer le service de propreté dont les recettes (555 M€ en 2015) sont deux fois plus élevées que les dépenses (271 M€ en 2015) ;

CONSIDERANT que l’exécutif municipal continue de s’exonérer de toute responsabilité en arguant que « Paris n’est pas une ville salle, mais une ville salie », en demandant aux opérateurs et aux Parisiens de nettoyer Paris ;

CONSIDERANT que les arrondissements forment l’échelon pertinent pour assurer la propreté de Paris au plus près des besoins et de manière réactive  ;

CONSIDERANT que dans sa communication de février 2016, la Maire de Paris annonçait « avec sa proposition de réformer le statut de Paris, la municipalité entend aller plus loin dans cette nécessaire association des maires d’arrondissement »  ;

CONSIDERANT que la loi portant réforme du statut de Paris maintien un statu quo en dépit des amendements proposés par l’opposition pour confier la propreté aux arrondissements ;

CONSIDERANT que la communication fait l’impasse sur le rôle déterminant des Mairies d’arrondissement, allant même à créer des « responsables de quartiers » chargés de coordonner l’action des services de la Ville à l’échelle locale ;

Sur proposition de Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Jean-François LEGARET, Florence BERTHOUT, Jean-Pierre LECOQ, Delphine BÜRKLI, Philippe GOUJON, Claude GOASGUEN, Brigitte KUSTER et des élus du groupe les Républicains, émet le vœu que la Maire de Paris délègue aux arrondissements les moyens humains, techniques et financiers pour assurer la propreté de Paris.