Restez informés

Vœu relatif aux « agents de propreté du 21e siècle ».

23 janvier 2017

Vœu à la Maire de Paris présenté par Delphine Bürkli, Jean-Baptiste de Froment, Gypsie Bloch et les élus du groupe les Républicains

Relatif aux  « agents de propreté du 21e siècle ».

Vu le vœu adopté par le Conseil du 9e arrondissement du lundi 16 janvier 2017 ;

Considérant le projet n°23, lauréat du budget participatif 2016, intitulé « + de toilettes et + de technologie au service de la propreté », avec un budget de 2 millions d’euros, et qui proposait de «doter les agents de tablettes numériques afin de faire remonter plus rapidement les informations du terrain et de dématérialiser les procédures pour un gain de temps et d’efficacité (par exemple pour la gestion du ramassage des encombrants) ;

Considérant que les prestations de balayage, effectuées par les agents de propreté de la Ville de Paris, concernent exclusivement les petites salissures ;

Considérant que le bilan du balayage est régulièrement terni par les incivilités comme les dépôts sauvages, les bacs présentés aux mauvais horaires ou les tags ;

Considérant que les signalements de ces incivilités permettent de faire intervenir les autres prestations dans des délais courts, et améliorer ainsi la propreté ;

Considérant qu’aujourd’hui, les agents de propreté ne sont pas équipés pour effectuer des signalements instantanés ;

Considérant qu’une synergie dans les interventions permet à la fois de satisfaire les usagers mais aussi d’améliorer la motivation des agents ;

Delphine Bürkli, Jean-Baptiste de Froment, Gypsie Bloch et les élus du groupe les Républicains émettent le vœu que la Maire de Paris :

  • présente les investissements qui seront réalisés à partir du projet n°23 du budget participatif 2016, et en particulier sur l’aspect relatif aux tablettes numériques ;
  • mette en place une expérimentation, financée par le projet n°23 du budget participatif, visant équiper les agents de propreté d’un atelier du 9e d’un smartphone afin qu’ils puissent effectuer des signalements à leur hiérarchie pendant les balayages.