Restez informés

Vœu relatif à la lutte contre le proxénétisme avenue de Clichy et rues adjacentes – Mars 2017

23 mars 2017

VŒU

Relatif à la lutte contre le proxénétisme avenue de Clichy et rues adjacentes

Déposé par Brigitte KUSTER, Geoffroy BOULARD, Pierre-Yves BOURNAZEL, Christian HONORÉ, Frédéric PÉCHENARD et les élus du groupe les Républicains

Considérant la signature en février 2016 par les maires des 17e et 18e arrondissements d’une charte qualité des commerces de l’avenue de Clichy ;

Considérant les difficultés exprimées par les commerçants des 17e et 18e arrondissements pour exercer leur activité commerciale, en raison de la présence d’un phénomène prostitutionnel persistant, induisant divers troubles à l’ordre public (insultes, crachats, vandalisme, vol à l’arraché, etc.), tant avenue de Clichy que dans les rues adjacentes telles que les rues des Dames, Biot, Hélène, Ganneron et Fauvet ;

Considérant les nombreux signalements transmis par les habitants, les commerçants et les élus aux services de Police ;

Considérant que des établissements ont été identifiés sur les 17e et 18e arrondissements, aux abords de l’avenue de Clichy, comme pouvant abriter ou servir de point de chute à cette activité ;

Considérant l’absence d’évolution positive perçue sur ces problèmes récurrents ;

Considérant que la prostitution relève le plus souvent de nouvelles filières d’esclavage moderne, utilisant entre 80 et 90% de prostitué(e)s de nationalité étrangère ;

Considérant la loi n°2016-444 du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées ;

Sur proposition de Brigitte KUSTER, Geoffroy BOULARD, Pierre-Yves BOURNAZEL, Christian HONORÉ, Frédéric PÉCHENARD et des élus du groupe les Républicains,

Le conseil de Paris émet le vœu que la maire de Paris saisisse le préfet de Police afin :

  • qu’un plan d’actions répressif soit concerté avec les mairies d’arrondissement les riverains et les associations ;
  • Qu’un comité de suivi et d’évaluation soit mis en place ;
  • Que le fonds destiné au financement des actions de prévention de la prostitution, à l’accompagnement social et professionnel des personnes prostituées et à la sensibilisation de la population aux effets de la prostitution sur la santé soit mobilisé.