Restez informés

Vœu relatif à la rénovation du Parc Citroën – Mars 2017

23 mars 2017

Déposé par Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Claire de CLERMONT-TONNERRE, Agnès EVREN, Daniel-Georges COURTOIS et les élus du groupe les Républicains

Relatif à la rénovation du Parc Citroën

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal

Considérant l’état de dégradation du Parc Citroën,

Considérant l’enveloppe de 3,7 Millions d’euros affectée au titre du Programme d’Investissement de la mandature à la restauration du Parc,

Considérant les travaux déjà réalisés pour un montant de 1 million d’euros : rénovation des aires de jeux du jardin Eugène Djendi, des fontaines « Magnolias », une partie des allées et passerelles,

Considérant que le programme de la nouvelle phase de travaux, et en particulier, la rénovation du Grand Canal et des autres fontaineries, n’a pas pu être présenté par la Direction des Espaces Verts lors du dernier Conseil de Quartier Citroën/Boucicaut,

Considérant que la Mairie du 15ème arrondissement soutient le projet d’édification dans le jardin Eugénie Djendi du Parc André Citroën, d’un monument destiné à rendre hommage aux soldats morts pour la France en opérations extérieures,

Considérant le vœu du Conseil de Quartier Citroën/Boucicaut, voté lors de la séance du Conseil de Paris des 16, 17 et 18 mars 2015, demandant un entretien régulier du parc André Citroën,

Considérant les deux courriers adressés par le Maire du 15ème  à la Maire de Paris, en date du 25 Octobre 2016 et du 5 Janvier 2017, restés sans réponse, dans lesquels il faisait  part de son inquiétude concernant le retard de ces travaux

Sur proposition de Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Claire de CLERMONT-TONNERRE, Agnès EVREN, Daniel-Georges COURTOIS et les élus du groupe les Républicains :

demande à La Maire de Paris

  • D’indiquer précisément le calendrier des opérations de rénovation à venir, notamment celle du Grand Canal
  • de réitérer son engagement à ce que l’enveloppe de 3,7 Millions d’euros au titre du Programme d’Investissement de la mandature soit comme prévu intégralement affectée à la rénovation du parc André Citroën, et ne soit en aucun cas ponctionnée pour l’édification du mémorial, qui faisant ainsi l’objet d’un consensus doit être financé sur crédits d’Etat, la Ville mettant à disposition une partie du Jardin Noir.