Restez informés

Vœu relatif aux incidents survenus à proximité de la salle de shoot – Mars 2017

23 mars 2017

Déposé par Déborah PAWLIK, Philippe GOUJON, Frédéric PECHENARD et les élus du groupe les Républicains

Relatif aux incidents survenus à proximité de la salle de shoot

Considérant que le dimanche 26 février 2017 des toxicomanes se sont affrontés au sein de la salle d’attente de la salle de shoot puis ont poursuivi leur affrontement à l’extérieur, utilisant notamment des barres de fer au cours de cette rixe ;

Considérant que ce climat de violences graves était tel que la salle d’injection a été fermée dès le milieu d’après-midi, le vigile présent pour sécuriser le site ne pouvant faire face seul à une telle situation, la salle ne rouvrant ses portes que le lendemain ;

Considérant que, suite à la fermeture non anticipée de la structure, les toxicomanes se sont alors installés dans l’environnement immédiat de la salle pour pratiquer leurs injections, sans être inquiétés ;

Considérant que, lorsque les événements se sont déroulés, des riverains ont tenté de joindre l’association, par le numéro d’information mis en place, mais que celui-ci n’était pas opérant et que les habitants concernés n’ont été rappelés que plusieurs heures après les faits par l’association Gaïa ;

Considérant que ces incidents sérieux s’inscrivent dans un climat que les riverains décrivent comme s’étant dégradé depuis le mois de janvier dernier, le trafic de drogues se faisant notamment de manière moins dissimulée dans le quartier, la consommation de crack sur la voie publique étant visiblement apparue et le cadre de vie s’étant détérioré ;

Considérant que des riverains  du quartier  ont  décidé  d’interpeller  notamment  le  maire du  10ème  arrondissement, la maire de Paris et le Préfet de police, sur ces incidents et plus globalement sur les difficultés liées à l’installation de cette salle dans un quartier résidentiel ;

Considérant que nous avions alerté à de nombreuses reprises, lorsque nous exprimions notre opposition à l’ouverture de cette salle -opposition que nous rappelons aujourd’hui-, sur les difficultés que ne manquerait pas de poser l’arrivée de cette structure en termes de sécurité et de tranquillité du quartier ;

Considérant que, s’agissant d’une expérimentation, il est essentiel qu’un bilan objectif puisse être dressé et que toute la lumière puisse être faite sur les incidents susceptibles de survenir pendant cette phase d’expérimentation ;

1/2

Considérant que, face à cette situation, il est urgent que, d’une part, toute la transparence soit faite sur ces événements et que, d’autre part, des mesures spécifiques soient prises pour que la sécurité et la tranquillité des riverains soit restaurée ;

Considérant notamment qu’il est essentiel que les patrouilles de police dans le quartier soient renforcées ;

borah PAWLIK, Philippe GOUJON, Frédéric PECHENARD les élus du groupe les Républicains demandent à la Maire de Paris et au Préfet de police que :

  • toute la lumière soit faite sur les incidents survenus le 26 février, à l’appui d’une enquête de police, notamment quant aux raisons qui ont conduit à fermer la salle de shoot ;
  • des mesures spécifiques soient prises pour assurer la tranquillité et la sécurité des riverains, notamment une présence policière accrue, afin d’empêcher la survenue d’événements similaires et lutter contre le trafic de drogues dans le quartier ;
  • que le dispositif relatif à la mise en place d’un numéro de téléphone d’urgence à destination desriverains soit revu pour être opérationnel immédiatement en cas d’incident ;
  • qu’une réunion publique soit organisée dans les plus brefs délais afin qu’un premier bilan de cetteexpérimentation soit dressé et que des mesures spécifiques soient rapidement annoncées.