Restez informés

Vœu relatif à la sectorisation multi-collèges proposée dans le 18ème arrondissement

25 janvier 2017

Vœu déposé par Pierre-Yves BOURNAZEL, Christian HONORE et les élus du groupe les Républicains

Relatif à la sectorisation multi-collèges proposée dans le 18ème arrondissement

Rattaché au projet de délibération 2017 DASCO 1G

Considérant le projet de fusion des secteurs d’une part des collèges  Hector Berlioz et Antoine Coysevox, et d’autre part des collèges Marie  Curie et Gérard Philipe,

Considérant que la mise en œuvre   de cette sectorisation dite «  multi-collèges » est prévue dès la rentrée 2017 ;

Considérant que ce projet suscite de légitimes questions et demandes de la part des enseignants, des parents d’élèves et des enfants ;

Considérant qu’il n’y a pas eu de véritable concertation préalable, pourtant principe élémentaire de l’élaboration d’un tel projet ;

Considérant que le projet présenté ne répond malheureusement pas à l’objectif de mixité sociale annoncé ;

Considérant par exemple qu’il est indéniable que le collège Berlioz, comme nombre de collèges du nord-est parisien, présente en son sein des taux dits de « ségrégation sociale » désastreux ;

Considérant que, rapporté aux moyennes académiques, le collège Coysevox n’est lui en aucun cas un collège favorisé ;

Considérant les données de revenus issues de la Caisse des écoles : 26 % de familles défavorisées, (tarifs 1 à 3) 51 % de familles moyennes (tarifs 4 à 6) et 23 % de familles favorisées (tarifs 7 à 10) ;

Considérant que les catégories défavorisées représentent 19% au collège Coysevox alors que la moyenne académique est de 16%, et que les catégories très favorisées et favorisées, A et B, y sont respectivement de 3 et 2 points inférieurs à la moyenne ;

Considérant le taux de réussite au brevet de Coysevox se situe en-dessous de la moyenne académique, à 80% en 2015 et 86% en 2016, soit respectivement 3,2 points et 2,3 points d’écart (d’infériorité) ;

Considérant que la fusion des secteurs de recrutement de ces quatre établissements n’emporte pas l’adhésion des familles, qui sont pourtant bien les premières concernées ;

Considérant que la mixité scolaire, comme la mixité sociale, ne se peut pas se décréter et nécessite d’associer l’ensemble de la communauté éducative, y compris les parents ;

Considérant que les moyens engagés ne semblent nullement à la hauteur de l’ambition affichée ;

Pierre-Yves BOURNAZEL, Christian HONORE et les élus du groupe les Républicains demandent à la Maire de Paris et au Recteur d’Académie :

  • de suspendre la mise en œuvre du projet de fusion des secteurs de recrutement des collèges Hector Berlioz et Antoine Coysevox et des collèges Marie Curie et Gérard Philipe
  • d’organiser les conditions d’une concertation efficace entre la communauté éducative et les parents d’élèves de chaque établissement pour atteindre véritablement les objectifs affichés de mixité sociale sur une échelle plus large et plus pertinente.