Restez informés

Voeu relatif à l’évolution de la circulation sur les quais de Grenelle et Citroën – Novembre 2017

16 novembre 2017

Déposé par Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Franck LEFEVRE, Daniel-Georges COURTOIS et les élus du groupe les Républicains

Relatif à l’évolution de la circulation sur les quais de Grenelle et Citroën

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Considérant les reports de circulation importants constatés sur les quais de Grenelle et André Citroën, depuis la réduction à une voie circulée de la voie Georges Pompidou entre Boulogne et Bir-Hakeim ;

Considérant que, contrairement à la voie Georges Pompidou, ces quais hauts bordés de tours d’habitation ne peuvent pas être transformés en autoroute urbaine ;

Considérant que les résidents du Front de Seine déplorent une aggravation très nette des nuisances sonores, de la pollution et des encombrements, amplifiés par l’effet corridor généré par les tours ;

Considérant le risque que les seuils d’exposition réglementaires en terme de pollution soient dépassés et que l’exposition au bruit est une préoccupation majeure ;

Considérant que les quais hauts doivent accueillir une nouvelle ligne de bus dans le cadre du plan régional de redéploiement des lignes et une piste cyclable à double sens dans le cadre du Plan Vélo de la Ville de Paris, dégradant encore davantage la circulation et exposant les cyclistes à un taux élevé de pollution, voire à un risque accru d’accident ;

Considérant que de nouveaux revêtements de chaussée, déjà mis en œuvre sur le boulevard périphérique et prochainement rue Frémicourt, permettent de réduire grandement les nuisances sonores sur les axes fortement circulés ;

 

Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Franck LEFEVRE, Daniel-Georges COURTOIS et les élus du groupe les Républicains

 

Demandent à la Maire de Paris et au Préfet de police :

– De procéder à des comptages de véhicules sur les quais de Grenelle et André Citroën, d’en communiquer les résultats et de comparer ceux-ci aux comptages réalisés avant la modification de la voie Georges Pompidou ;

– De réaliser des mesures de pollution et de volume sonore sur ces quais et à leurs abords, afin de constater si les seuils d’exposition du public sont ou non respectés ;

– D’engager dès maintenant des études techniques pour pacifier la circulation et réduire le volume sonore sur ces quais, incluant la pose d’un revêtement de chaussée phonique.